VIDÉO - Agacé par une question, Jean-Luc Mélenchon imite l'accent d'une journaliste

Politique
POLITIQUE - Entouré de micros et de caméras, Jean-Luc Mélenchon s'est moqué d'une journaliste de France 3 Toulouse, mercredi 17 octobre. En cause : une question déplaisante après les perquisitions de son domicile et du siège de son mouvement, mardi 16 octobre.

A l'Assemblée nationale, le député des Bouches-du-Rhône a du répondre aux questions des journalistes sur la perquisition dont son parti et lui ont fait l'objet. Visiblement agacé par une question posée par une journaliste de France 3 Toulouse, le leader de la France Insoumise s'est moqué de son accent du sud.


"Est-ce que vous disiez, il y a quelques mois, quand vous pointiez les déboires de Fillon et Le Pen, que c’était une décadence de la République ?", l'interroge Véronique Gaurel. "Et alors, qu'est-ce que ça veut dire", rétorque le leader de la France Insoumise en soulignant son accent du Sud-Ouest. "C'est quoi votre question madame, je ne comprends pas". 

"Quelqu’un a une question formulée en français  ?"

Alors que la journaliste tentait de préciser son propos, Jean-Luc Mélenchon finit par l’interrompre : "Non madame, vous ne savez pas de quoi vous parlez. Vous dites n’importe quoi. Quelqu’un a une question formulée en français ? Et à peu près compréhensible parce que votre niveau me dépasse, je ne comprends pas".


Ces propos ont rapidement été condamnés par le Syndicat national des journalistes (SNJ). "Dans un pays où les journalistes sont trop souvent menacés, agressés, voire pire, ces propos sont irresponsables."

De son côté, la députée de la France Insoumise, Caroline Fiat, invitée sur LCI, raconte que son célèbre collègue a l'habitude de ce genre de représentations.


"Depuis qu'il est député de Marseille, Jean-Luc s'assume à faire l’accent marseillais. Quand je l'ai entendu, j'ai pensé qu'ils se connaissaient", justifie-t-elle. Et d'ajouter "La nuit a été courte, on est tous fatigués. On se retrouve dans une situation où je suis vraiment désolée pour la journaliste. Je ne pense pas que c'était méchant mais j'entends parfaitement qu'elle ait pu avoir cette réaction et je pense que Jean-Luc ira la voir."

En vidéo

Une députée de la France Insoumise défend Jean-Luc Mélenchon

Visé par deux enquêtes préliminaires sur des emplois présumés fictifs d'assistants au Parlement européen et sur ses comptes de campagne de la présidentielle 2017, Jean-Luc Mélenchon a vu arriver, mardi matin, magistrats et forces de police à son domicile. Filmé et diffusé sur les réseaux sociaux, le député des Bouches-du-Rhône a dénoncé une "volonté d'intimidation". Une enquête a depuis été ouverte pour pour "menaces" et "violences" sur des policiers et des magistrats.

Selon son entourage, il devrait être entendu ce jeudi à 11 heures à Nanterre (Hauts-de-Seine) dans les locaux de la police anticorruption (OCLCIFF) en charge de ces deux enquêtes.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Des perquisitions visant La France insoumise virent à la polémique politique

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter