VIDÉO - Alain Juppé : "Je souhaite à Edouard Philippe de réussir"

Politique
RETROUVAILLES - Edouard Philippe et Alain Juppé se sont retrouvés vendredi après-midi à l'occasion d'une visite du Premier ministre à Bordeaux. Des retrouvailles très symboliques entre ces deux proches, qui ont rivalisé de courtoisie à l'occasion d'une déambulation dans la ville dirigée par Alain Juppé.

Ils n'étaient pas apparus publiquement ensemble depuis la nomination d'Edouard Philippe à Matignon. Alors que Les Républicains réfléchissent au sort à réserver à l'ancien maire LR du Havre, qui a rejoint le gouvernement d'Emmanuel Macron, Alain Juppé a affiché ostensiblement un accueil très chaleureux à celui qui fut l'un de ses plus fidèles soutiens avant sa défaite face à François Fillon à la primaire de la droite. 


Les deux hommes se sont retrouvé ce vendredi à l'Hôtel de ville de Bordeaux, avant une "déambulation" dans les rues de la municipalité dont Alain Juppé est le maire. Le Premier ministre, qui se déplaçait sur le thème du logement, s'est ensuite rendu à la Convention nationale des avocats, à Bordeaux également. 

Soutien mutuel

"Il y a longtemps que nous nous connaissons", a lancé Alain Juppé à leur sortie de l'hôtel de ville. Le maire de Bordeaux a salué "l'expérience acquise sur le terrain" par l'actuel locataire de Matignon, mais aussi "sa bonne humeur". "Je lui conserve une entière gratitude", a-t-il poursuivi, avant de lui souhaiter "de réussir". 


"Je l'ai longtemps appelé le patron", a répondu Edouard Philippe. "Cette fidélité est constitutive de ce que je suis aujourd'hui." Et de conclure : "Si vous étiez aussi désagréable que ce que l'on dit, je n'aurais pas travaillé avec vous", en réponse à une blague d'Alain Juppé. 

En vidéo

Edouard Philippe à Alain Juppé : "Si vous étiez si désagréable, je n'aurais pas travaillé avec vous"

Les deux hommes, qui se sont parlés "régulièrement" au téléphone depuis le début du quinquennat, devaient également dîner ensemble dans la soirée. 


Si Alain Juppé a toujours soutenu Edouard Philippe, Le Canard Enchaîné avait rapporté, au printemps dernier, que le maire de Bordeaux avait tenté de le dissuader d'entrer à Matignon. "C'est déjà difficile quand on dispose d'une marge de manoeuvre importante. Mais, quand on ne l'a pas, c'est mortel. Vous allez passer pour un traître", aurait ainsi averti Alain Juppé à son allié. "Je pourrai vous soutenir individuellement mais pas politiquement." Edouard Philippe était passé outre l'avertissement.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Macron

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter