VIDÉO - Alain Juppé : le drôle de coup de fil à "Paul Bismuth"

VIDÉO - Alain Juppé : le drôle de coup de fil à "Paul Bismuth"

IL SE LÂCHE - Surfant sur sa popularité, Alain Juppé s'est livré à une séquence humoristique de questions-réponses en taclant gentiment Paul Bismuth, alias Nicolas Sarkozy, mardi soir à Assas.

Ça passe mieux avec le sourire. Alain Juppé s'est livré mardi soir à quelques attaques mordantes contre son rival, Nicolas Sarkozy, sur le ton de l'humour. Il s'exprimait devant 2.000 étudiants de l'université parisienne d'Assas, dont il était l'invité.

Décontracté, le maire de Bordeaux s'est prêté au jeu des questions-réponses organisé par les étudiants. La séquence a été captée par Le Figaro .

On y voit Alain Juppé faire mine de répondre à l'appel téléphonique d'un certain "Paul Bismuth", le fameux pseudonyme de Nicolas Sarkozy. "C'est Paul Bismuth, des Hauts-de-Seine", dit la voix en imitant l'ancien président. "Il est là, le vieux ?" Réponse de Juppé : "Salut, je rappelle que nous avons seulement huit ans de différence…" Puis Paul Bismuth le questionne sur la façon dont le maire de Bordeaux a fêté la Saint-Valentin avec sa compagne, Isabelle. "Nous, on fait ça discrètement", rétorque, tout sourire, l'intéressé, faisant bien sûr allusion à la vie de couple très médiatisée de Nicolas Sarkozy.

Et quand Paul Bismuth lui demande pourquoi il serait le meilleur pour remporter la primaire de la droite, Alain Juppé se fait plaisir. "Pour y répondre, je fais confiance aux électeurs de la primaire, et pas seulement à Monsieur Bismuth." Ajoutant, plus précis : "Si c'est 500.000 [votants], M. Bismuth a toutes ses chances. Si c'est 3 millions, j'ai toutes mes chances".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : l'OMS conseille aux plus de 60 ans et aux personnes vulnérables de ne pas voyager

Joséphine Baker : quand un cercueil (presque) vide entre au Panthéon

EN DIRECT - Présidentielle : la décision d'être candidat n'a "pas été facile", affirme Eric Zemmour

Paris : une professeure du lycée Montaigne violemment agressée en plein cours par un élève

Variant Omicron : pourquoi l'OMS appelle-t-elle à ne pas fermer les frontières ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.