VIDÉO - Amabilités (feintes ?), vacheries, coups de poignard : notre vision subjective du débat de la primaire

FIGHT CLUB - Le premier débat de la primaire de la droite et du centre a eu lieu ce jeudi soir. Si les sept candidats en lice sont tous affiliés au parti Les Républicains, ils n'ont clairement pas les mêmes opinions et l'ont prouvé ce soir. Clashes, pics, critiques, allusions piquantes : florilège des duels de la soirée.

Les réunions de famille sont parfois cruelles. Rassemblés sur le plateau télévisé du premier des trois débats de la primaire de la droite et du centre,  Bruno Le Maire, Alain Juppé, Nathalie Kosciusko-Morizet, Nicolas Sarkozy, Jean-François Copé, Jean-Frédéric Poisson et François Fillon ont exposé durant deux heures leurs points de vue sur les questions notamment d'économie et de sécurité.  

A une exception près

Durant la première partie du débat, les sept personnalités politiques ont gardé un sérieux et une courtoisie impressionnants, laissant présager un débat apaisé voire, parlons franchement, limite ennuyeux. Mais rapidement, les animosités entre chacun, leurs expériences communes passées, leur visons opposées ont finalement repris le dessus. 


Loi sur la burqa, immigration, fracture sociale, mise en examen, chacun en a pris pour son garde. Jean-François Copé a donné autant de coups qu'il en a pris. A une exception près. Jean-Frédéric Poisson a su se démarquer sans jamais attaquer, ni même se faire attaquer.

VIDEO. Au QG d'Alain Juppé, des militants survoltés

En vidéo

Au QG d'Alain Juppé, des militants survoltés

Qu’est-ce qu’un SMIC correct et décent pour François Fillon ?

En vidéo

Qu’est-ce qu’un SMIC correct et décent pour François Fillon ?

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Fillon candidat de la droite pour 2017

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter