VIDÉO - Avant la gifle de Manuel Valls, petites et grandes agressions sur les hommes politiques

VIOLENCE POLITIQUE - L'histoire regorge d'agressions diverses visant des responsables politiques. En voici quelques unes parmi les plus récentes. Elles ont en commun de s'être produites au contact de la foule, mais certaines ont causé des dégâts bien plus importants que la gifle subie par Manuel Valls.

A mains nues, au couteau ou à l'arme à feu, plusieurs responsables politiques français comme étrangers ont été victimes d'agressions ces dernières années. Parmi eux, des présidents, des ministres ou des députés, parfois gravement blessés.

En 2011, en déplacement à Brax, le président Nicolas Sarkozy s'était fait attraper par la veste avant que son agresseur ne soit rapidement maîtrisé par la police, puis condamné à six mois de prison avec sursis.

Une scène semblable, mais plus violente, s'est produite en Espagne, en décembre 2015. le chef du gouvernement Mariano Rajoy reçoit alors un coup de poing d'un jeune homme de 17 ans, rapidement interpellé lui aussi.

En vidéo

Espagne : Mariano Rajoy frappé d'un coup de poing au visage en plein bain de foule

Quand l'agresseur est armé, les conséquences peuvent devenir beaucoup plus graves. Ainsi, trois responsables politiques farnçais ont été poignardés ces 20 dernières années : le ministre de la Culture Philippe Douste-Blazy en 1997, le maire de Paris Bertrand Delanoë en 2002, et le député-maire de Châteaurenard (Bouches-du-Rhône) Bernard Reynès en 2013.

En vidéo

Manuel Valls agressé : les images dévoilées par le journaliste de Quotidien

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La candidature de Manuel Valls

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter