VIDÉO - Baisse des APL : "Si vous commencez à pleurer pour 5 euros..." le curieux service après-vente de la députée "Grande gueule"

DirectLCI
SERVICE APRES-VENTE – Interrogée par nos confrères du "Huffington Post" sur la baisse du montant des APL, la députée La République en marche (REM) de la 5e circonscription de l’Eure, Claire O’Petit, dédramatise. "Si à 18, 19 ans, 20 ans, 24 ans, vous commencez à pleurer parce qu’on vous enlève cinq euros, qu’est-ce que vous allez faire de votre vie ?", a-t-elle déclaré.

Les réactions sont vives depuis l’annonce de la baisse des aides personnelles au logement (APL) de 5 euros par mois, annoncée ce week-end par le gouvernement. Une somme qui peut paraître dérisoire aux yeux de certains, comme cela semble être le cas de la députée La République en marche (REM) de la 5e circonscription de l’Eure, Claire O’Petit. 


"C’est ou ça ou on augmente les impôts", s’est-elle exclamée au micro de nos confrères du Huffington Post, lundi 24 juillet avant d’ajouter : "Un étudiant qui touche l’APL touche aussi une bourse normalement et c’est très bien". Une affirmation inexacte puisqu'un étudiant peut toucher les APL sans être boursier. 

Si vous ne voulez pas payer plus tard toutes les dettes que vous n’avez pas payées un peu plus jeune"Claire O'Petit

Mais celle qui assure là le service après-vente d’une mesure pour le moins controversée va plus loin dans son raisonnement en mettant en avant les diverses aides réservées aux étudiants, comme "les transports moins chers", "la carte d’étudiant", "l’APL", "les bourses". Si l’élue reconnait que cela "ne suffit pas" et que beaucoup sont obligés de travailler à côté de leurs études, elle invite "à regarder ailleurs".


"Si à 18, 19 ans, 20 ans, 24 ans, vous commencez à pleurer parce qu’on vous enlève cinq euros, qu’est-ce que vous allez faire de votre vie ?", poursuit celle qui avait été épinglée pour ses propos plus que douteux à propos "des barbu qui lui donnaient envie d'accélérer" et des "socialistes racistes",  dans l'émission "Les Grandes Gueules", sur RMC."C’est long, ça va être difficile mais si vous ne voulez pas payer plus tard toutes les dettes que vous n’avez pas payées un peu plus jeune, ça va vous coûter beaucoup beaucoup beaucoup plus cher", conclut Claire O’Petit. Les étudiants pour qui la baisse de 5 euros est un coup de massue apprécieront, comme cela s'est vu sur Twitter.

Suivez l'actualité politique sur notre page spéciale.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter