VIDÉO - Campion à Brossat : "J'ai fait une levée de fonds pour le Sidaction, je vous ai peut-être sauvé la vie à l'époque"

Politique
DirectLCI
CAMPION - Invité de LCI mercredi 17 octobre, l'ancien forain désormais candidat à la mairie de Paris, Marcel Campion, était confronté à Ian Brossat, adjoint PCF d'Anne Hidalgo et défenseur des droits LGBT. Et il a versé dans ses habituelles outrances.

A peine retiré de ses activités de forain, Marcel Campion, 78 ans, a trouvé son nouveau projet : s'asseoir un jour sur le fauteuil de la maire de Paris, à la place d'Anne Hidalgo, avec laquelle il entretient des relations détestables depuis des années. Mercredi 17 octobre, il a donc annoncé sa candidature, enjoignant par la même occasion l'édile à "rentrer en Espagne".


Invité sur le plateau du Grand Soir sur LCI dans la foulée, celui qui a récemment provoqué un tollé en tenant des propos homophobes lors d'une réunion publique, faisait face à Ian Brossat, adjoint au Logement de Paris, future tête de liste du PCF pour les européennes et défenseur des droits LGBT. Alors que celui-ci tentait de revenir sur la sortie de l'ancien roi des forains, qui comparait les homosexuels à "des pervers", le septuagénaire a moyennement accepté le principe du débat. Mais avait visiblement prévu d'essuyer des tirs, apportant, pour contrer les accusations d'homophobies, la preuve d'une levée de fonds pour... le Sidaction. 

J'ai des amis qui sont morts du Sida, moiMarcel Campion

"Vous verrez que je suis pas homophobe. Vous étiez pas né que je travaillais pour le Sidaction", assène-t-il, réduisant ainsi les hommes gays à la maladie du Sida. Ce que Ian Brossat ne manque d'ailleurs pas de relever : "Oui enfin, ce n'est pas forcément lié d'ailleurs..." Le forain réplique : "Si, à l'époque, ça l'était. J'ai des amis qui sont morts du Sida, moi, qui travaillaient à la télé." Il poursuit, devant l'élu qui lui rappelle qu'une agression homophobe est dénoncée tous les jours à Paris en ce moment : "Dans les fêtes foraines on a des millions de visiteurs et quand des homos ont des problèmes, les forains sont les premiers à les défendre, alors arrêtez votre charabia."


Et de revenir, comme un leitmotiv, sur cette levée de fonds vieille de 24 ans. "Vous êtes un petit gamin, vous connaissez rien. En 94 j'ai fait une levée de fonds pour le Sidaction, pas vous." Il ajoute : "Je vous ai peut-être sauvé la vie à l'époque." S'il fallait le rappeler, les hommes ayant des relations avec d'autres hommes ne sont pas les seuls à attraper le VIH. En 2016, indique l'agence Santé publique France, 6003 personnes ont découvert qu'elles étaient séropositives : parmi elles, moins de la moitié sont des hommes gays et bisexuels. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter