Ce qu’il faut retenir des annonces de Jean Castex : nouvelles restrictions, nouvelles recommandations

Ce qu’il faut retenir des annonces de Jean Castex : nouvelles restrictions, nouvelles recommandations

Comme presque tous les jeudis, Jean Castex a tenu une conférence de presse. Nous en avons beaucoup appris sur l’évolution de l’épidémie, les livraisons des vaccins et les nouvelles mesures de restrictions sanitaires.

En se présentant une nouvelle fois devant nos compatriotes, Jean Castex confirme que le virus continue son accélération. Désormais, le variant anglais représente 60% des nouvelles contaminations. D’où de nouvelles mesures annoncées ce jeudi soir.

Toute l'info sur

Le 20h

Jusqu’à présent, 20 départements étaient en surveillance renforcée, trois autres s’ajoutent à la liste : l’Aisne, l’Aube et les Hautes-Alpes. Pour l’instant, il n’est pas question d’imposer un confinement le week-end. À l’exception du Pas-de-Calais, dont la mesure prendra effet samedi matin à six heures pour les trois prochains week-ends. Ce département rejoint Dunkerque et la métropole de Nice. Pour les autres départements sous surveillance, il n’y a donc pas de confinement, mais le port du masque sera étendu à toutes les zones urbaines. Les préfets pourront également interdire les regroupements dans les espaces publics. La fermeture des centres commerciaux de plus de 10 000 m² est de mise.

Le Premier ministre a fait des recommandations : “Ces prochains week-ends, même si vous n’y êtes pas contraints, restez le plus possible chez vous. Limitez, ce qu’on appelle vos interactions sociales”. Concrètement, dans les zones placées sous surveillance, éviter de sortir de son département. En parallèle, l’accélération de la vaccination va se poursuivre. Dans les départements prioritaires, 135 000 nouvelles doses vont être envoyées. Les pharmaciens pourront également administrer le vaccin à partir du 15 mars. Enfin, dès la mi-avril, les 50 à 64 ans pourront se faire vacciner, même ceux qui n’ont pas de pathologie.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

AstraZeneca : "Un crève-cœur" pour ces médecins contraints de jeter des doses inutilisées

Affaire Mia : pourquoi l'alerte enlèvement a-t-elle été levée aussi rapidement ?

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

"Absolument impudique" : Vianney fâché par la couverture d’un magazine people

Réouverture progressive : quelle pourrait être la situation épidémique mi-mai ?

Lire et commenter