VIDÉO - "Qu'est ce que ça changerait ?" : Cédric Villani questionné sur son supposé autisme dans Quotidien

VIDÉO - "Qu'est ce que ça changerait ?" : Cédric Villani questionné sur son supposé autisme dans Quotidien
Politique

SEQUENCE - Depuis l'annonce de sa candidature à la mairie de Paris, Cédric Villani intrigue et les rumeurs sur son potentiel autisme alimentent les réseaux sociaux. Paul Larrouturou, de l'émission Quotidien, l'a rencontré et lui a directement posé la question. Une séquence très commentée sur les réseaux sociaux.

"Cédric Villani est-il autiste ? Des gens nous posent la question après chaque sujet. On se la pose entre journalistes. La presse étrangère la pose à son équipe. Et il accepte pour la première fois de prendre le temps de répondre à cette question délicate", écrit le journaliste Paul Larrouturou sur Twitter, joignant l'intégralité de son interview du candidat à la mairie de Paris.

Dès sa diffusion dans l'émission Quotidien mercredi soir, la séquence a largement fait réagir. Sur les réseaux sociaux, certains se disent outrés de cette question "stupide", "honteuse" ou "déplacée". D'autres, au contraire, saluent l'initiative de lui avoir laissé un droit de réponse concernant les nombreuses rumeurs sur ce sujet et apprécient d'avoir pu mieux connaître le candidat.

Je ne sais pas, je ne me suis jamais fait diagnostiqué- Cédric Villani, à propos de son potentiel autisme

Avant même de lui poser directement la question, Paul Larrouturou place l'autisme en sujet principal de l'interview. Un court montage vidéo rappelle la grande implication de Cédric Villani dans les associations, œuvres ou événements en lien avec l'autisme. Le candidat, également mathématicien lauréat de la médaille Fields en 2010, réagit en confirmant que "la cause du handicap et de l'autisme le passionne".

Voir aussi

Interrogé sur son cas personnel, Cédric Villani développe son propos : "Nous sommes tous différents, nous avons tous nos particularités, parfois plus visibles que d'autres. Mais quelque chose qui me rend fou, c'est ce bruit qui commence à se répandre que j'ai quelque chose à cacher, que je suis insincère… bon sang ! Toujours, dans tous mes combats j'y suis allé avec mon cœur, ma sincérité sans chercher à me gommer, tel que je suis."

Puis face à ses réponses évasives, Paul Larrouturou lui pose finalement directement la question : "Etes-vous personnellement concerné par l'autisme ?". Le politique y répond avec la plus grande transparence : "Je ne sais pas, je ne me suis jamais fait diagnostiquer et je n'en ai jamais éprouvé le besoin... Et qu'est ce que ça changerait ?"

Réactions tous azimuts

Si plusieurs internautes louent la sagesse de ses réponses, d'autres jugent le comportement de Paul Larrouturou irrespectueux. Toujours sur les réseaux sociaux, le passage le plus commenté reste la fin de l'interview. Le journaliste de Quotidien place Cédric Villani face à une série de tweets commentant son potentiel autisme ou supposé syndrome d'Asperger, puis l'interroge sur sa capacité à réagir en tant que maire.

"Serez-vous prêts à gérer l'imprévu ?", "Êtes-vous suffisamment solide émotionnellement pour gérer des attentats ?", demande ainsi le reporter, argumentant que le candidat a "un côté tellement perché qu'on se demande comment il va aider les gens" avec leur quotidien. Des propos jugés offensants par bon nombre d'internautes ce mercredi.

Face au nombre de réactions négatives sur la séquence, plusieurs internautes ont néanmoins pris la défense de Paul Larrouturou, rappelant que Cédric Villani et son équipe de communicants avaient nécessairement été prévenus de la nature des questions. 

Selon eux, le candidat ainsi "préparé à répondre", a eu le loisir de finalement réagir publiquement à ces rumeurs persistantes le suivant depuis le début de sa campagne. Beaucoup d'internautes - d'accord ou non sur la bienveillance des questions de Quotidien - concluent d'ailleurs que Cédric Villani ne pourra que bénéficier d'une bonne image suite à cette interview. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter