VIDÉO - Ces deux moments où Valls admet sans le dire qu'il sera candidat

DirectLCI
PRIMAIRE - Pas encore candidat, et pourtant les marques de soutien se multiplient. Le Premier ministre ne dément pas. Preuve que ce n'est plus qu'une question d'heures ou de jours.

À l’image de ses adversaires de droite, Alain Juppé et Nicolas Sarkozy, la page du combat politique est tournée pour François Hollande. Cette semaine le président de la République a annoncé qu’il ne se représenterait pas pour un second mandat. Une surprise, qui ravit son Premier ministre Manuel Valls, désormais en route pour la primaire. 


Pas encore candidat, et pourtant les marques de soutien se multiplient : "Bonne chance pour la primaire", "on croise les doigts".  Et il ne dément pas. Preuve que ce n'est plus qu'une question d'heures ou de jours. Dans la foulée, il devrait quitter Matignon. Quand il parle de son action aux côtés du président, c'est déjà au passé : "J'étais à ses côtés".

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter