VIDÉO - Christian Estrosi sifflé à son arrivée au Conseil national des Républicains

VIDÉO - Christian Estrosi sifflé à son arrivée au Conseil national des Républicains

DirectLCI
CHAHUTER - Alors que Les Républicains s'étaient donnés rendez-vous à Menton pour un Conseil national consacré à l'Europe, le maire de Nice a essuyé des sifflets de la part des participants.

Après le départ de Virginie Calmels, la numéro 2 du parti, Laurent Wauquiez cherche l'unité. Autant dire qu'avec la scène de ce samedi, ce n'est pas exactement pour tout de suite. Régulier dénonciateur des excès du patron de région, le maire de Nice Christian Estrosi, qui a pris ses distances avec le parti et a dénoncé une "mauvaise manière", avec ce rassemblement organisé dans sa région, le jour de l'inauguration d'une ligne de tramway dans sa ville, s'est finalement rendu sur place. Mal lui en a pris. 


L'ancien ministre de Nicolas Sarkozy, qui a multiplié les gestes politiques amicaux à l'attention d'Emmanuel Macron, a été hué et a essuyé de nombreux sifflets de la part des participants. Laurent Wauquiez leur a alors demandé d'arrêter en faisant non de la main tandis que d'autres militants criaient "Union, union !"

Pécresse, le retour

Quant à Valérie Pécresse, conspuée en janvier lors du précédent Conseil national, elle est cette fois entrée dans la salle sous un mélange de huées et d'applaudissements.


La présidente de Libres!, rivale de Laurent Wauquiez, a gagné les faveurs de la salle en lançant que LR ne devait "pas laisser le message européen à Emmanuel Macron". À sa sortie - elle a repris la route à la mi-journée pour l'Île-de-France, elle s'est dite "satisfaite de voir que l'euro-scepticisme recule" chez le parti de droite.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter