VIDÉO - Christophe Castaner : "Je n’ai quasiment plus de vie privée"

Politique
DirectLCI
REPLAY – Le nouveau délégué de la République en Marche, Christophe Castaner, était ce jeudi l’invité d’Audrey Crespo-Mara. Entre sa nouvelle mission au sein du mouvement présidentiel et ses fonctions de secrétaire d’Etat chargé des Relations au Parlement, il affirme ne plus avoir de vie privée.

Christophe Castaner n’a plus une seconde à lui. Entre ses fonctions de secrétaire d’Etat chargé des Relations au Parlement et sa nouvelle mission de délégué général de la République en Marche, il assure ne plus avoir ni samedi, ni dimanche ou week-end pour lui. Sa vie privée "n’existe quasiment plus", a-t-il déclaré ce jeudi sur LCI. Néanmoins, le rallié de la première heure à Emmanuel Macron refuse de se plaindre. "Ce que je fais est passionnant. J'ai la chance de faire ce que je fais", poursuit-il.


Outre cette problématique de l'emploi du temps, le nouveau patron de LREM a également évoqué l’affaire Urvoas-Solère. "Oser demander des informations au Garde des sceaux est un vrai problème", explique-t-il, laissant entendre que les jours de Thierry Solère au sein du mouvement présidentiel, qu'il y a rallié il y a moins d'un mois, sont peut-être comptés.

Même si elles n’auront lieu qu’en 2020, Christophe Castaner songe déjà aux élections européennes. Après la rumeur d’un rapprochement avec Alain Juppé, c’est désormais le nom de Bertrand Delanoë qui revient régulièrement pour conduire ce scrutin. "Je discute assez régulièrement avec lui car il a une influence dans ma pensée", assume l’ancien porte-parole du gouvernement, mais son arrivée au sein de la République en Marche, comme évoqué par la presse en début de semaine, "n’est pas d’actualité", jure-t-il. Néanmoins, "s’il voulait nous rejoindre, il aurait toute sa place à nos côtés pour ce qu'il incarne", prend soin de souligner le délégué général de la République en Marche.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

L'invité d'Audrey

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter