Conseil de défense à huis clos : l'opposition demande plus de transparence

Conseil de défense à huis clos : l'opposition demande plus de transparence

CONFIDENTIEL POLITIQUE - L'opposition demande plus de transparence sur ce qui se décide au Conseil de défense.

Le Conseil de défense à huis clos agace un peu l'opposition. La grogne monte. Celle-ci demande de la transparence vis-à-vis de ce qui y est dit et décidé. Dans une lettre à Richard Ferrand, le PS demande notamment la création d'une nouvelle instance, soit un comité scientifique que le Parlement pourrait consulter de manière indépendante, car aujourd'hui, selon les socialistes, les parlementaires n'ont accès à aucune information sur l'épidémie. Les avis de l'actuel Conseil scientifique sont publiés plusieurs semaines après avoir été rendus. "Lors des réunions, on découvre des chiffres et des projections que le gouvernement veut bien nous donner", dixit un cadre du PS. Entre autres, la loi sur le séparatisme arrive au Sénat ce mardi. La droite veut apparemment la durcir. Quelles en sont les raisons ?

Toute l'info sur

La Matinale

Ce mardi 30 mars, Frédéric Delpech, dans sa chronique "Confidentiel politique", s'est penché sur la demande de transparence de l'opposition vis-à-vis du Conseil de défense à huis clos. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale du 30/03/2021 présentée par Pascale de La Tour du Pin sur LCI. Du lundi au vendredi, dès 5h45, Pascale de La Tour du Pin vous présente la Matinale entourée de ses chroniqueurs.

La politique vous intéresse ? Découvrez la version podcast de l'Interview Politique de Jean-Michel Aphatie

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée !

Chaque matin Jean-Michel Aphatie reçoit des invités politiques de premiers plans pour les interroger sur des questions d’actualité.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Retour à l'école, fin des 10 km, ouverture des terrasses... Les dates à connaître pour les prochaines semaines

EN DIRECT - Covid-19 : la France s’apprête à suspendre les vols en provenance et à destination de l’Inde

Dormir six heures ou moins entre ses 50 et 70 ans renforcerait le risque de démence

L'étonnante décision de Peugeot face à la pénurie de semi-conducteurs

Vacances : les destinations les plus prisées pour cet été

Lire et commenter