VIDÉO - Couvre-feu, déplacements… Ce que pourrait annoncer Emmanuel Macron pour assouplir le confinement

VIDÉO - Couvre-feu, déplacements… Ce que pourrait annoncer Emmanuel Macron pour assouplir le confinement
Politique

DÉCONFINEMENT – Le président de la République va prendre la parole mardi à 20 heures pour expliquer à quoi pourrait ressembler le déconfinement, ou plutôt l'allègement du confinement, qui s’annonce "progressif". Attestations, réouverture des petits commerces, bars et restaurants... On vous explique les différents scénarii qui sont envisagés.

Vous en avez marre de remplir une attestation dès que vous sortez ? Il va falloir vous armer de patience, parce que cela devrait continuer ! Emmanuel Macron va prendre la parole mardi soir à 20 heures pour expliquer les étapes et les modalités du très attendu assouplissement des restrictions sanitaires, prévu en principe à partir du 1er décembre. "Un allégement des règles, ce n’est pas un déconfinement.  C’est une adaptation des règles", a prévenu une source gouvernementale mercredi.

Lire aussi

Selon plusieurs sources gouvernementales, cet assouplissement ne se fera pas "d’un coup", mais bien par étapes, en fonction de l’évolution de la situation sanitaire du pays. Le chef de l’État va-t-il suivre les recommandations du Conseil scientifique, qui préconise l’instauration d’un couvre-feu ? Allez-vous pouvoir vous rendre dans votre famille, pour les fêtes de fin d’année ? Quid des petits commerces, des bars et restaurants ?  

La réouverture des commerces à l'horizon

En l'état, selon nos informations, l'exécutif, qui attendait un avis du Conseil scientifique sur le sujet en fin de semaine, envisage plusieurs paliers d'assouplissement. Le premier concernera la possible réouverture des commerces au 1er décembre, voire un peu avant. Les discussions entre Bruno Le Maire et les représentants des professionnels ont abouti à un nouveau protocole sanitaire qui devrait être soumis au Haut Conseil de la santé publique

En outre, un accord a été trouvé avec les grandes plateformes en ligne pour reporter le "black friday", du 27 novembre au 4 décembre, afin de ne pas pénaliser les commerces physiques. A charge pour Emmanuel Macron de décider de la date de réouverture de l'ensemble des commerces non-essentiels. 

Des restrictions de déplacements maintenues

À plus long terme, le retour du régime des couvre-feux, mis en place avant le reconfinement du territoire, apparaît comme un scénario possible, corollaire d'un assouplissement des restrictions de déplacement. Emmanuel Macron devrait apporter notamment un éclaircissement s'agissant des fêtes de Noël, qui pourraient constituer une sorte de parenthèse dans cette phase de restrictions sanitaires. Mais l'heure n'est manifestement pas à la levée durable des dérogations pour pouvoir se déplacer. Les attestations de déplacements pourraient être revues à la marge. Les circulations et les rassemblements continueront à être réglementés dans les prochaines semaines, au moins jusqu'aux vacances de Noël. 

Toute l'info sur

Covid-19 : la France face à l'ampleur de la deuxième vague

Les dernières infos sur l'épidémie de Covid-19

Si aucune date n'est en revanche actée pour les cafés, bars et restaurants, l'enjeu pour l'exécutif sera de leur donner début décembre une visibilité pour les semaines à venir, avec la possibilité que leur réouverture n'intervienne pas avant début 2021. Théâtres, cinémas et salles de spectacles attendent aussi des directives, avec un possible retour des jauges pour permettre un retour limité du public. L'éventuelle réouverture des stations de ski, pas actée, fait également l'objet de discussions. Retrouvez toutes les pistes envisagées dans notre vidéo ci-dessus.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

EN DIRECT - Covid-19 : moins de 5000 nouveaux cas en 24 heures, une première depuis septembre

"Koh-Lanta" : avant la finale, qui remporte le match des réseaux sociaux ?

EN DIRECT - États-Unis : le camp Biden salue la mise en place d'un "transfert du pouvoir pacifique"

EN DIRECT - Nicolas Sarkozy jugé pour corruption : le procès suspendu jusqu'à jeudi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent