"Les mesures de freinage ont fonctionné" et "les perspectives sont plutôt bonnes", salue Olivier Véran

"Les mesures de freinage ont fonctionné" et "les perspectives sont plutôt bonnes", salue Olivier Véran

ENTRETIEN - Le ministre de la Santé, Olivier Véran, était l'invité d'Elizabeth Martichoux ce lundi 10 mai 2021 sur LCI. Le premier médecin de France a fait le point sur la situation sanitaire, soulignant les chiffres encourageants de ces derniers jours tout en appelant les Français à ne pas relâcher leurs efforts à quelques jours du pont de l'Ascension.

La situation sanitaire s'améliore mais la prudence reste de mise sur le front de l'épidémie. Invité de LCI ce lundi 10 mai, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a tenu à saluer les efforts des Français dans la lutte contre le virus du Covid-19. "A l’heure où je vous parle l’épidémie est en décroissance, parce que les Français ont été solides, ils ont été courageux. Les mesures de freinage ont fonctionné. Cela valait le coup, encore une fois, de se battre", a expliqué le ministre.

Toute l'info sur

Un nouveau déconfinement en 4 étapes clés

Déconfinement, vaccination... suivez les dernières actualités sur le Covid

En témoignent, selon lui, les derniers chiffres de l'épidémie. "Aujourd’hui, le virus circule encore à un niveau qui est élevé, avec quasiment 18.000 cas diagnostiqués par jour en moyenne, mais ce n’est plus 40.000 cas comme il y a un mois et demi", souligne-t-il. La situation s'améliore aussi dans les établissements de santé. "La pression sanitaire sur nos hôpitaux et nos réanimations diminue maintenant à un rythme soutenu (...) Nous sommes tombés en dessous de la barre symbolique des 5000 patients atteints du Covid en réanimation", a-t-il ajouté. "C’est encore beaucoup, c’est encore trop. Cela ne nous permet par exemple d’arrêter la déprogrammation des soins pour les malades non Covid mais les perspectives sont plutôt bonnes", estime le ministre.

En vidéo

Olivier Véran ; "Les Français ont été solides, ils ont été courageux"

À quelques jours du pont de l'Ascension, le ministre de la Santé appelle néanmoins les Français à la plus grande vigilance. "Cela ne veut surtout pas dire, mais ça les Français le savent, qu’il faudrait trop relâcher nos efforts aujourd’hui (...) On ne va pas la compromettre en faisant n’importe quoi mais je suis convaincu, encore une fois, que les Français sont responsables", estime-t-il.

Lire aussi

Interrogé quant au risque d'une quatrième vague, le ministre se veut optimiste. "Je ne la crains pas dans l’immédiat car nous n’allons pas d’où d’un coup arrêter complètement notre vigilance. Donc on va vaincre cette vague épidémique et j’espère sincèrement qu’on descendra au niveau le plus faible possible". 

"La période estivale nous permettra aussi de renforcer notre efficacité face à l’épidémie. Mais on va rester vigilant. Je serai une sorte de sentinelle de l’épidémie, telle que je le suis depuis un certain nombre de mois", a-t-il expliqué.

La politique vous intéresse ? Découvrez la version podcast de l'Interview Politique d'Elizabeth Martichoux

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée :

Sur APPLE PODCACST

Sur DEEZER 

Sur SPOTIFY 

Chaque matin Elizabeth Martichoux reçoit des invités politiques de premiers plans pour les interroger sur des questions d’actualité.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : un responsable européen suggère d'abandonner le vaccin AstraZeneca

Aveugle depuis 10 ans, un homme recouvre la vue grâce à une première mondiale

États-Unis : "avalé" par une baleine, un pêcheur en ressort indemne

Covid-19 : les contaminations repartent à la hausse au Royaume-Uni, la faute au vaccin AstraZeneca ?

EN DIRECT - Euro : contre les Français, il ne faut pas toujours "être gentil, gentil, gentil"

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.