Guerre secrète au gouvernement pour la réouverture des commerces

Guerre secrète au gouvernement pour la réouverture des commerces

COULISSES - La date précise de la réouverture des commerces sera annoncée par Emmanuel Macron mardi à 20h. Une décision qui a donné lieu à un bras de fer entre le ministre de la Santé et celui de l'Économie.

Urgence économique, urgence sanitaire, chacun défend sa priorité. La réouverture prochaine, autour du 1er décembre, des commerces dits non essentiels, n'allait pas de soi pour tous les membres du gouvernement. En coulisse, le ministre de l'Économie Bruno Le Maire a fait pencher la balance du côté des commerçants. Vendredi 20 novembre, il a négocié la mise en place d'un protocole sanitaire pour rouvrir les boutiques avec le ministre de la Santé Olivier Véran, la ministre du Travail Elisabeth Borne, le ministre délégué aux PME Alain Griset et les représentants des commerçants. 

L'un des participants raconte que Bruno Le Maire n'a jamais cité le Premier ministre Jean Castex. Une petite revanche pour le ministre de l'Économie qui aurait voulu garder les commerces ouverts pendant ce deuxième confinement ? In extremis, "l'aile sanitaire" du gouvernement avait finalement obtenu la fermeture des boutiques dites non-essentielles.

Toute l'info sur

La France sort progressivement de son deuxième confinement

Lire aussi

Report du Black Friday

Mais la donne a changé. Cette fois, le risque de faillites en cascade fait monter la colère. À Perpignan, lundi 16 novembre, les commerçants ont ainsi manifesté pour faire part de leurs difficultés. Certains dans l'exécutif ont alors reconnu avoir fait une erreur dans le choix des mots : des commerçants ont entendu "vous n'êtes pas essentiels" et se sont sentis humiliés, confie un conseiller du gouvernement. Une puissante fédération de commerçants a ainsi prévenu Bruno Le Maire que s'ils n'obtenaient pas une réouverture rapide, "ça va être la révolution, nos gars seront avec des fourches"

Le ministre de l'Économie a alors proposé un plan, donnant-donnant, consistant à reporter d'une semaine le Black Friday, initialement prévu le 27 novembre, le temps de permettre la réouverture des magasins dans de bonnes conditions de sécurité sanitaire. Au cours de la semaine, le report est acté, sous réserve d'une réouverture des commerces dès le week-end prochain. Dans le même temps, la situation sanitaire s'améliore. C'est à l'Élysée désormais de trancher et Emmanuel Macron le fera mardi.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Confinement allégé : une nouvelle jauge définie pour les lieux de culte

EXCLUSIF - "J'ai vu la mort arriver" : Romain Grosjean raconte son effroyable accident

EN DIRECT - Vendée Globe : Louis Burton, nouveau dauphin de Charlie Dalin

Miss France 2021 : passez le test de culture générale des candidates

Roumanie : un mystérieux monolithe métallique découvert, semblable à celui trouvé dans l'Utah

Lire et commenter