VIDÉO - Il y a 32 ans, ce ministre faisait (déjà) scandale sans cravate à l'Assemblée

REMEMBER - Ce mardi, pour leur entrée au Parlement, les Insoumis ont choisi la provocation. Jean-Luc Mélenchon et les députés de son mouvement ont assisté à la séance ... sans cravate. Mais balayer le "dress code" de l’hémicycle d'un revers de la main est-il vraiment une première ? Pas tout à fait...

Face aux caméras mardi, peu avant d'entrer au sein de l'Assemblée nationale pour la première séance du nouveau parlement, Jean-Luc Mélenchon portait encore la cravate. Mais quelques minutes plus tard, le leader de la France insoumise entre dans l'hémycyle avec une veste à col mao.  Exit la cravate, tout comme les autres parlementaires de son mouvement. 


Une provocation qui en a fait jaser certains mais qui reste symbolique. "Nous rejetons les codes vestimentaires qui nous sont imposés" a expliqué Jean-Luc Mélenchon, comparant les "sans-culottes" aux "sans-cravates". Pourtant ce look sans-cravate n'a rien de révolutionnaire. 


Déjà en 1985, Jack Lang, alors ministre de la culture, descendait de la tribune de l'Assemblée ... en col mao. A l'époque, l'image a choqué de nombreux députés qui n'ont pas hésité à siffler l'homme politique."Ça a un certain succès quand même, là, hein?", s'en amusait-t-il. 

Le costume était pourtant signé du styliste Thierry Mugler. Si la tenue faisait polémique dans l'hémicyle, l'opinion française en a fait peu débat. Comme un tacle à cet ordre établi, Yves Mourousi présentait, dès le lendemain, le JT du 13 heures de TF1, en col mao lui aussi. Il saluait le geste du ministre qui portait fièrement une tenue d'un créateur français. Le made in France était déjà porteur !

En vidéo

Ruffin : "Même dans les mariages, je ne porte pas de cravate"

Plus récemment, en 2008, c'est l'écologiste François de Rugy qui avait "osé" entrer dans l'Assemblée le col "nu". Dans une tribune ouverte, il s'expliquait ainsi : "Notre Assemblée étant sans doute amenée à siéger pendant tout le mois de juillet, il me paraîtrait symboliquement intéressant que les dispositions de notre règlement qui imposent à tous les députés hommes de porter un costume et une cravate pour participer aux séances dans l'hémicycle soit modifiées ou au moins suspendues pendant la période estivale." Son coup de gueule n'a semble-t-il toujours pas réglé la question.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Elections législatives 2017

Plus d'articles

Sur le même sujet