Crise des sous-marins : l'Hexagone indigné

Crise des sous-marins : l'Hexagone indigné

Après que l'Australie ait rompu l'accord sur les sous-marins français, l'Hexagone fait éclater son indignation. Ce dernier rappelle ses ambassadeurs à Canberra et Washington.

Comment l'Australie a-t-elle pu se permettre d'annuler le contrat du siècle, la vente de douze sous-marins français signée en 2016 ? Et surtout, pourquoi l'Hexagone se retrouve exclu d'un partenariat commercial au profit des États-Unis et de la Grande-Bretagne ? Gérard Araud, ancien ambassadeur de France à Washington ne comprend pas : "la France avait pensé avoir construit avec les États-Unis depuis cinq ans un partenariat stratégique. Je retrouvais encore une conférence il y a quelques jours à peine pour dire à quel point la relation était importante. Et là, du jour au lendemain, les Australiens jettent tout ça par la fenêtre", énonce-t-il.

Toute l'info sur

Le WE

Le Quai d'Orsay se dit déçu par "l'imprévisibilité, la brutalité et le non respect des alliés", dont fait preuve la diplomatie américaine finalement pas si différente de celle de Donald Trump. Ce samedi matin, les Américains nous tendent la main : "nous avons été en contact étroit avec nos alliés français, nous comprenons leur position ; la France est un partenaire essentiel et notre plus ancien allié, et nous accordons la plus haute importance à nos relations". Notre ambassadrice au Royaume-Uni, quant à elle, n'a pas été rappelée, comme un signe de mépris pour le rôle de la Grande-Bretagne dans l'accord et dans le match commercial mondial.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Inflexible face aux policiers, comment Cédric Jubillar justifie les incohérences entre sa version et celle des enquêteurs ?

EN DIRECT - Omicron : 12 cas d'infection désormais détectés en France, 38 pays concernés par le nouveau variant

Vaccin : au bout de combien de temps mon pass sanitaire est-il actif après la 3e dose de rappel ?

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Vaccination : le gouvernement réactive le numéro "coupe-file" pour les personnes âgées

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.