Crise sanitaire : un gouvernement erratique

Crise sanitaire : un gouvernement erratique
Politique

L'OPINION DE MAZEROLLE - Pour lutter contre la propagation du coronavirus, de nouvelles restrictions ont été imposées, notamment en Guadeloupe, à Marseille et à Paris. Face à la colère, le gouvernement change de ton.

Toute l'info sur

La Matinale du week-end

Lors de son intervention sur France 2, Jean Castex a été très ferme sur l'application des restrictions sanitaires. Cependant, le mouvement de révolte bruyant et populaire à Marseille ainsi que les contestations discrètes à Paris ont porté leurs fruits. Face à une fronde généralisée, le gouvernement a été contraint de reculer sur certaines mesures. Alors que restaurateurs et cafetiers se disent prêts à ouvrir leurs établissements malgré l'arrêté préfectoral, la mairie de Marseille a aussitôt fait savoir que sa police municipale ne verbalisera pas les réfractaires. Quelles en sont les responsabilités de l'État ?

Ce samedi 26 septembre 2020, Olivier Mazerolle, dans la chronique "La semaine de Mazerolle", nous parle de la fronde face aux mesures sanitaires du gouvernement. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale Week-End du 26/09/2020 présentée par Christophe Moulin sur LCI.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Reconfinement : le mode d’emploi des attestations de déplacement

EN DIRECT - Covid-19 : la France officiellement reconfinée

EN DIRECT - Attaque à Nice : le procureur antiterroriste détaille le parcours meurtrier de l'assaillant

Reconfinement : les commerces qui devront fermer, ceux qui vont rester ouverts

Reconfinement : voici le nouveau dispositif pour sauver les entreprises

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent