VIDÉO - De De Gaulle à Macron, quelles vacances pour les présidents ?

DirectLCI
VACANCES, J'OUBLIE TOUT - Pour ses congés, Emmanuel Macron ne s’accordera que quelques jours de repos à partir du jeudi 10 août. Le président ayant fait savoir qu’il resterait mobilisable à tout moment, il ne devrait pas s’éloigner de la capitale. Pour autant, le couple présidentiel n’a pas révélé où il se rendrait. Qu'ont fait ses prédécesseurs avant lui ?

Le général de Gaulle avait pour habitude de s’installer deux semaines au domaine de la Boisserie, à Colombey-les-Deux-Eglises. Charles et Yvonne de Gaulle avaient acquis cette résidence, ancienne brasserie du village, en 1934. Le Général de Gaulle ne dormit qu’une nuit au fort de Brégançon (dans le Var), résidence officielle des présidents de la République depuis 1968. Il s’y arrêta en août 1964, alors qu’il était venu dans la région célébrer le 20e anniversaire du Débarquement allié en Provence. S’il vanta la beauté des lieux, il y passa une nuit épouvantable : le lit était trop petit pour son mètre 93 et la chambre infestée de moustiques. 

En 1969, Georges Pompidou passe ses premières vacances présidentielles à Paimpol, en Bretagne, dans la maison des Bettencourt. Plus habitué à côtoyer la jet-set à Saint-Tropez, il cherche ainsi à se rapprocher des Français. Quelques semaines plus tard, au cours du même été, Georges Pompidou et sa femme Claude découvrent le fort de Brégançon. Ils sont les premiers à en profiter après les travaux d’aménagement. Le couple y organise une "journées portes ouvertes" pour les journalistes, qui photographient le couple président dans une tenue décontractée, et le chef de l’Etat sans cravate (une première !). Les années qui suivirent, le couple s’est rendu à plusieurs reprises dans le Lot, à Carjac, où il possédait une maison de campagne. Ils ont également fait escale plusieurs années à Fouesnant (Finistère), au manoir de Kernaeret.

Pour ses premières vacances en tant que président, Valéry Giscard d’Estaing opte pour Saint-Jean-Cap-Ferrat ( Alpes-Maritimes), et réside dans la villa de sa riche amie irlandaise Heleen Glavin. Mais le président et sa femme Anémone passeront ensuite beaucoup de temps au fort de Brégançon, qu’ils appréciaient particulièrement. Le président aimait jouer au tennis, se baigner, et s’affichait régulièrement en maillot de bain. Plus tard, comme De Gaulle avant lui, François Mitterrand ne dormit qu’une nuit au fort de Brégançon, le 24 août 1985. Il y reçut le chancelier allemand Helmut Kohl. Le chef de l’Etat préférait passer ses vacances dans sa maison des Landes, achetée en 1965 et située dans le lieu-dit de Latche. 

Jacques Chirac aimait les vacances luxueuses. Avec sa femme Bernadette, il est souvent parti à l’île Maurice ou à La Réunion. Les photos le montrant profiter de jets privés et d’hôtels somptueux font l’objet de nombreuses critiques, et en 2002 la révélation dans la presse du coût de son escapade réunionnaise (70.000 euros pour trois semaines) sonne la fin de ces voyages exotiques et coûteux. En 2003, le couple s’envole pour le Québec. Mais là encore cela fait polémique, car la canicule frappe la France cet été-là et fait 15.000 victimes. Le couple Chirac apprécie le fort de Brégançon, où il se rend régulièrement, même si le chef de l’Etat avoue s’y ennuyer. 

Les photos qui y sont prises du président défraient la chronique. En août 2001, un photographe shoota le président en short avec des chaussettes foncées (cela a été considéré comme une faute de goût). Le Canard enchaîné raconte même que ce même été, le président est apparu au balcon de sa chambre dans le plus simple appareil. Mais les clichés, pris par des photographes en planque, n’ont jamais été publiés. 

En 2007, Nicolas Sarkozy passe ses vacances aux Etats-Unis, dans la très chic station balnéaire de Wolfeboro, à l’invitation d’amis. Le prix de la location à la semaine des Sarkozy est révélé : 30.000 euros. Après ses quelques jours passés sur le yacht de Vincent Bolloré, après sa victoire à la présidentielle, cela passe mal. Par la suite, le couple présidentiel préfère passer ses vacances dans la villa de Carla Bruni-Tedeschi au Cap Nègre (Var), à quelques kilomètres seulement du fort de Brégançon. Le couple y vint notamment en 2011 au moment de la grossesse de Carla Bruni.

Tout le monde se souvient des premières vacances de François Hollande au fort de Brégançon, en 2012. Ces deux semaines passées avec sa compagne de l’époque Valérie Trierweiler furent désastreuses pour l’image du président. Sorties en chemisette dans les environs, photos en maillot de bain et polémique sur le prix des coussins que se serait fait livrer le couple pour rembourrer les fauteuils du fort…. François Hollande préféra ensuite se reposer à la Lanterne, autre résidence présidentielle située à Versailles, à l’abri des regards. Il a même pris la décision de ne plus faire du fort un lieu de villégiature pour les présidents. En 2015, il s’était rendu dans le Var pour des vacances discrètes.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter