VIDÉO - Philippe de Villiers : "Edouard Philippe gère son risque pénal"

VIDÉO - Philippe de Villiers : "Edouard Philippe gère son risque pénal"
Politique

DECONFINEMENT - Selon l'ancien ministre Philippe de Villiers, le Premier ministre Edouard Philippe a freiné le déconfinement pour éviter les risques de procès. "Il gère son risque pénal", a-t-il déclaré ce vendredi sur LCI.

Pourquoi le gouvernement a-t-il opté pour un déconfinement progressif ? Selon l'ancien ministre et fondateur du parc du Puy du Fou Philippe de Villiers, c'est à cause du Premier ministre Edouard Philippe, et de sa peur d'être traduit devant la justice par des citoyens français. Selon lui, le président de la République Emmanuel Macron était pour un déconfinement rapide. Il lui aurait avoué que le chef du gouvernement "(gérait) son risque pénal"

Selon Philippe de Villiers, "on ne prend plus le risque de la vie, de la décision" à cause du "précautionnisme". "Du coup n’importe quel citoyen peut gagner devant un tribunal en traînant en justice un ministre qui est censé avoir fait une faute. (...) Philippe est obsédé par une seule chose, pas comment sauver l’économie française, mais comment moi je vais échapper à la Cour de justice de la République."

Lire aussi

Toute l'info sur

Les défis du déconfinement

Transports, rassemblements... : quelles sont les mesures de restriction toujours en vigueur ?Retour à l'école obligatoire : en quoi consiste le "protocole sanitaire assoupli" ?

Pour rappel, Emmanuel Macron a décidé de démarrer le déconfinement dès le 11 mai, plus tôt que ce que préconisait le Conseil scientifique et une partie de son entourage. Le chef de l'Etat a ensuite autorisé la réouverture du Puy-du-Fou dès le 11 juin, provoquant une polémique.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent