VIDÉO - "Des organes d'influence et de propagande" : sous les yeux de Poutine, Macron tacle les medias pro-Russes Sputnik et Russia Today

MISE AU POINT – En présence de Vladimir Poutine, Emmanuel Macron n'a pas hésité, lundi, à dire tout le mal qu'il pensait de l'agence de presse Sputnik et du site de la chaîne d'information Russia Today France.

Alors qu’il recevait pour la première fois son homologue russe, Emmanuel Macron s’est exprimé sur sa décision d’exclure de sa campagne électorale les journalistes de "Russia Today" et de "Sputnik", ce lundi. Pendant une conférence de presse organisée lundi au Grand Trianon de Versailles avec Vladimir Poutine, le Président a déclaré : "Quand des organes de presse répandent des contre-vérités infamantes, ce ne sont plus des journalistes, ce sont des organes d'influence". 

Aucune réaction de la part de Vladimir Poutine

D’après Emmanuel Macron, les deux médias russes financés par le Kremlin "ont été des organes d'influence durant cette campagne qui, à plusieurs reprises, ont produit des contre-vérités". Il a ajouté que selon lui, ils "avaient interférés" dans la campagne présidentielle française. Emmanuel Macron a tenu à faire cette mise au point face à la question d’une journaliste posée lors de ce point-presse. Il a précisé que les deux chefs d’États en avaient discuté à l’occasion de leur tout premier échange téléphonique. 

En vidéo

Macron visé par des cyberattaques : zoom sur l'arsenal d'interventions offensives

En février dernier, le président français, alors candidat à la Présidentielle, avait accusé "Russia Today" et "Sputnik" de diffuser de "fausses nouvelles". Il soupçonnait la Russie de vouloir donner l’avantage aux candidats comme Marine Le Pen qui favorisaient un rapprochement avec Moscou. 


Lors de cette mise au point, Vladimir Poutine n’a pas dit un mot sur cette affaire.  

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Macron

Plus d'articles

Sur le même sujet