VIDÉO - Echange tendu entre Le Pen et Wauquiez : "Vous êtes les Chinois de la vie politique, en contrefaçon, vous êtes impeccables"

Politique

Toute L'info sur

Grand débat national : l'heure des annonces

LA GRANDE CONFRONTATION - Petit épisode de la guerre des droites, entre accusation de plagiat et d'incompétence, mercredi 25 avril, sur le plateau de LCI. Cette fois, c'est Marine Le Pen, qui, accusée sur sa crédibilité, a qualifié Laurent Wauquiez et ses amis politiques de "Chinois de la vie politique".

Soir d'orage entre Marine Le Pen et Laurent Wauquiez. La présidente du Rassemblement national et son homologue des Républicains se sont livrés à une passe d'armes retentissante, au bout d'une petite heure de débat, mercredi 24 avril sur le plateau de la Grande confrontation, sur LCI.

"Copiez moi jusqu'à le faire"

Critiquée par le patron de la région Auvergne Rhône-Alpes qui reprochait à la députée son incapacité à financer les mesures qu'elle propose, Marine Le Pen a sorti la sulfateuse, sur le thème "Les Républicains copient le programme du Rassemblement national", en citant le refus des députés LR de voter les amendements proposant de supprimer l'aide médicale d'Etat aux populations immigrées. "Vous parlez beaucoup, mais quand vous êtes au pouvoir, vous ne le faites jamais. C'est vrai que quand il s'agit de reprendre nos propositions, pour les mettre dans vos programmes, vous êtes là, il n'y a aucun problème." 

Et de continuer sa sortie en filant une métaphore pour le moins clichée : "Dans le monde, les spécialistes de la contrefaçon sont les Chinois. Vous êtes un peu les Chinois de la vie politique, en matière de contrefaçon, vous êtes impeccables." Les intéressés apprécieront.

La critique s'étend aussi sur le sujet de la fiscalité, faisant valoir que Laurent Wauquiez a repris son idée de décoter de 10% "les trois premières tranches" de l'impôt sur le revenu. "C'était dans mon programme de 2017, mais je suis très contente que vous me copiiez. Copiez-moi jusqu'à le faire, si un jour vous êtes en capacité de le faire, ce qui n'est pas non plus gagné."

Lire aussi

"Faites comme madame Loiseau, dites que vous avez changé d'avis"

Quelques instants plus tard, après la fin de la diatribe de la finaliste de l'élection présidentielle, Laurent Wauquiez, peu charitable, rappelle à son adversaire : "Madame Le Pen, vous n'avez rien appris du débat du second tour de la présidentielle."

Le souvenir d'une prestation unanimement considérée comme catastrophique qui ne la désarçonne pas. "Vous devez être bien mal pour ressortir ça. Faut pas être mal à l'aise, monsieur Wauquiez, faut assumer", répond-elle, se payant même le luxe de se faire l'écho de l'actualité tourmentée de la tête de liste En marche pour les européennes : "Faites comme madame Loiseau, dites que vous avez changé d'avis, et puis voilà, ça passera très bien."

En face, l'ancien ministre déroule son argumentaire : "Pourquoi on vote pas vos amendements, c'est qu'ils sont caricaturaux. Ce que vous avez déposé ne couvre même pas le budget pour les urgences vitales [...], pour les maladies contagieuses." Et finit par répondre aux accusations de plagiat : "Soyez rassurée, je n'ai aucune raison de vouloir vous copier. Je n'aime pas la caricature que vous pratiquez en politique, c'est la différence entre vous et moi. Je vous laisse les Chinois."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter