VIDÉO - Emmanuel Macron annonce un nouveau sommet sur le climat en décembre, deux ans après les accords de Paris

CONTRE-OFFENSIVE - En insistant lourdement sur l'isolement des Etats-Unis sur le plan de la lutte contre le réchauffement climatique, le président français a annoncé la tenue d'un nouveau sommet international à Paris, deux après la Cop 21, ce samedi à Hambourg.

Le président de la République n'était pas d'humeur très optimiste, quelques minutes après la publication du communiqué commun des pays du G20, réunis à Hambourg samedi 8 juillet. Visiblement pas pleinement satisfait du texte signé par les 20 Etats, il a décidé de prendre les devants sur la question du respect de l'accord de Paris en annonçant l'organisation d'une contre-offensive sous la forme d'un "sommet-étape". Il se tiendra à la fin de l'année à Paris, soit deux ans après la COP 21 qui avait permis de déboucher sur l'accord en question.

Il espère toujours "convaincre" Trump

"J'ai pu m'entretenir sur le sujet du climat avec plusieurs autres homologues, la Banque mondiale et les Nations unies, a commencé le chef d'Etat. Je peux vous annoncer que, le 12 décembre prochain, deux ans après l'entrée en vigueur de l'accord de Paris, je réunirai donc un sommet afin de prendre de nouvelles actions pour le climat, ntamment sur le plan du financement. La France accueillera un sommet étape qui permettra, en particulier sur les fiancements prévus par le dit accord, de mobiliser les financements privés et publics qui s'étaient engagés en 2015, mais aussi d'identifier les projetsqui pourront être ainsi financés, et manifesteront une avancée concrète de ce que la France a permis de faire advenir, qui est un engagement international qui mobilise 195, peut-être demain 194, Etats." 


Une petite référence à la sortie américaine de l'accord de Paris, annoncée en fanfare par Donald Trump au début du mois de juin, qui s'est ajoutée à d'autres pendant la conférence tenue par le président de la République. Une façon pour se dernier d'isoler le président américain, quand bien même Emmanuel Macron a annoncé n'avoir pas perdu espoir de "convaincre" le milliardaire ? En tout cas, plus d'un mois après le fameux "Make our planet great again", et même si son engagement écologique a été jugé tardif pour ne pas dire cosmétique, le chef de l'Etat tient à prendre la tête du combat diplomatique pour le respect des accords de Paris.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Macron

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter