Emmanuel Macron face au défi de la sécurité

Emmanuel Macron face au défi de la sécurité

L'OPINION - Deux semaines après l’assassinat d’une agente administrative au commissariat de Rambouillet, un policier a été tué à Avignon. Deux événements qui ont provoqué la stupeur dans les rangs de la police.

Beaucoup parmi les forces de l’ordre ont le sentiment d’avoir été abandonnés par les politiques. Selon notre éditorialiste, en matière de sécurité, il y a d’un côté les discours de soutien, et de l’autre la réalité à la fois crue et cruelle. Entre conditions financières difficiles, surcharge de travail et sollicitation sociale permanente, ces hommes et ces femmes sont très fatigués. Un sentiment de malaise renforcé par les accusations de racisme et de violence policière. À savoir que 13 000 postes ont été supprimés depuis la RGPP de 2007. La responsabilité de la situation incombe-t-elle au gouvernement ? Notre politique de sécurité a-t-elle besoin de changer ?

Toute l'info sur

La Matinale week-end

Ce samedi 8 mai 2021, Éric Decouty, dans sa chronique "L'opinion", nous parle du malaise qui règne dans les rangs de la police. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale Week-End du 08/05/2021 présentée par Anne-Chloé Bottet, sur LCI.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Nouvelle alerte aux orages violents : 42 départements en vigilance, consultez les prévisions

Euro : Emmanuel Macron et Angela Merkel mettent en garde contre le variant Delta

Hongrie-France : chaleur étouffante, stade comble... les Bleus dans le chaudron de la Puskas Arena

EN DIRECT - Cédric Jubillar incarcéré : "Plus que jamais, je le crois innocent", affirme sa nouvelle compagne

Invasion de souris et d’araignées en Australie : phobiques, ne regardez pas cette vidéo !

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.