VIDÉO - Gilets jaunes : Macron hué lors de sa visite surprise de la préfecture incendiée du Puy-en-Velay

Politique
VISITE SURPRISE – Le chef de l’État s’est rendu ce mardi en fin de journée à la préfecture du Puy-en-Velay, incendiée lors des manifestations du samedi 1er décembre. Une visite mouvementée lors de laquelle il a rencontré un petit groupe de Gilets jaunes.

Bien que sa visite surprise à la préfecture incendiée du Puy-en-Velay n’ait pas été annoncée, un petit comité composé de Gilets jaunes a hué et insulté Emmanuel Macron ce mardi soir à sa sortie. "Macron démission", ont notamment scandé par des manifestants quand ils ont aperçu le convoi présidentiel.


Selon l’Élysée, cette visite improvisée du chef de l’État avait pour but de "témoigner personnellement et directement de son respect et de son soutien aux agents après l’incendie d’une partie des locaux préfectoraux". Le bâtiment public a en effet pris feu samedi soir après le jet de cocktails molotov. Lors de sa visite, il a tenu à rappeler "rien ne pouvait justifier de tels actes" et a plaidé pour "la plus grande fermeté" dans les suites judiciaires à venir.

"Après avoir individuellement salué la centaine d’agents présents, le Président de la République s’est adressé à eux en leur disant partager leur tristesse mais en leur demandant de la transformer en fierté : fierté d’être au service des Français et de l’intérêt général, et d’avoir fait preuve samedi d’un courage sans faille", indique l’entourage du président.

Si Emmanuel Macron refuse toujours de prendre publiquement la parole pour évoquer la crise politique actuelle, il s’est toutefois entretenu, selon nos informations, avec un petit groupe de Gilets jaunes en milieu d'après-midi, juste avant d’arriver à la préfecture du Puy-en-Velay. On ignore cependant la durée et le contenu de cette conversation.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La colère des Gilets jaunes ne s'éteint pas

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter