VIDEO - Finalement, Emmanuel Macron "n'aime pas les piscines"

Politique
C'EST LUI QUI LE DIT - Lors de son premier bain de foule mardi à la sortie du Fort de Brégançon, le chef de l'Etat a échangé avec des touristes. A l'un d'eux, qui lui demandait s'il s'était baigné, Emmanuel Macron lui a dit que oui et qu'il préférait de loin la mer à la piscine. Une phrase qui, après la construction d'une piscine dans le lieu de vacances du Président, n'est pas passé inaperçue.

Le président de la République Emmanuel Macron et son épouse Brigitte ont pris  mardi soir, au pied du fort de Brégançon dans le Var où ils passent leurs vacances, un premier bain de foule détendu parmi des touristes massés devant la résidence officielle. Embrassant des enfants sur le front, serrant de nombreuses mains sous l'oeil des caméras, le président de la République en polo blanc à manches longues a échangé pendant une quinzaine de minutes quelques mots avec des vacanciers, souvent en maillot de bain.

A un homme qui l'interroge sur ses vacances, Emmanuel Macron répond en profiter pour "bouquiner, se promener, faire comme tout le monde" et "ça fait du bien", commente-t-il. "Je suis venu faire un petit coucou et saluer tout le monde", dit encore le chef de l'Etat.

En vidéo

"Ça aurait été mieux si vous n'aviez pas été là", un vacancier frustré de ne pas pouvoir visiter le Fort de Brégançon se plaint auprès d'Emmanuel Macron

Un touriste venu d'Auvergne lui dit gentiment regretter sa présence qui l'empêche de visiter le fort, comme il l'avait prévu. Le président lui répond, sur le même ton bon enfant, qu'il aurait pu le faire en juillet lorsque la résidence était ouverte au public (cf ci-dessus). 

A un autre qui lui demande « comment il avait trouvé l’eau de mer », le président lui répond "Bonne". Avant d’ajouter : "Je n’aime pas les piscines, je préfère 1000 fois la mer". Dommage quand on sait que la construction d'une piscine au Fort de Brégançon a coûté 34.000 euros. Ce qui avait beaucoup fait réagir députés et opinion publique avant l'été. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter