Jet d'oeuf sur Emmanuel Macron : l'étudiant interpellé a été hospitalisé en psychiatrie

Jet d'oeuf sur Emmanuel Macron : l'étudiant interpellé a été hospitalisé en psychiatrie

INCIDENT - Alors qu'il visitait le Salon de la Restauration à Lyon ce lundi, Emmanuel Macron a été visé par un jet d'œuf. L'auteur, un étudiant de 19 ans, a été placé en garde à vue puis hospitalisé après une expertise psychiatrique.

Un incident évité de justesse. Emmanuel Macron visitait ce matin les stands du salon international de la Restauration à Lyon, au milieu d'une foule assez dense, lorsqu'il a été touché par un œuf lancé par un jeune homme à quelques mètres de lui. Rien de cassé, pas même l'œuf, qui a rebondi sur l'épaule du chef de l'État.

Toute l'info sur

L'élection présidentielle 2022

Lire aussi

L'étudiant interné

L'homme a été évacué vers une pièce attenante du centre Eurexpo, où il a été menotté. Aucune revendication de sa part n'a été entendue par les témoins, dont la plupart ne semblent même pas s'être aperçu du furtif jet d'œuf (selon la vidéo en tête d'article). Le jeune homme, un étudiant âgé de 19 ans, a été ensuite placé en garde à vue. 

Une enquête a été ouverte du chef de violences volontaires aggravées sur personne dépositaire de l’autorité publique, et confiée à la sureté départementale du Rhône, a précisé le parquet. 

Inconnu des services de police et de justice, l'étudiant a fait l'objet d'un examen psychiatrique qui a conclu à l'abolition de son discernement et à la nécessité  de son hospitalisation sous contrainte, a indiqué le parquet de Lyon à LCI. Il a été interné au centre hospitalier du Vinatier.

"J'irai le voir après"

"S'il a un truc à me dire, qu'il vienne", avait réagi à chaud Emmanuel Macron après l'incident, "j'irai le voir après. Allez le chercher"

Le président français recevait jusque-là plutôt un bon accueil au Salon de la Restauration, où il venait d'annoncer aux professionnels que "les pourboires payés par carte bleue seraient bientôt sans charge pour les employeurs et sans impôts pour les salariés".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Masques chirurgicaux : pourquoi il ne faut pas s'en débarrasser

Relations Russie-Otan très tendues : que se passe-t-il entre Moscou et l'Alliance atlantique ?

Covid-19 : hospitalisations, taux d'incidence... faut-il s'inquiéter du léger rebond des indicateurs ?

SONDAGE EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : Le Pen, Zemmour et Bertrand dans un mouchoir de poche

"Squid Game" : faut-il vraiment craindre un phénomène d'imitation dans les cours d'école ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.