Éric Ciotti : "C'est notre famille qui peut battre Emmanuel Macron"

Éric Ciotti : "C'est notre famille qui peut battre Emmanuel Macron"

À deux semaines de l'investiture LR qui déterminera le candidat ou la candidate de la droite en lice dans la course à l'élection présidentielle, Éric Ciotti a défendu son programme dans le 20H de TF1 ce mardi.

Invité du 20H de TF1, Éric Ciotti estime que l'amour de la France fait de lui le meilleur candidat pour être président de la République et dirigé pendant 5 ans la cinquième puissance économique mondiale. "Je crois à la puissance de cette nation que le Général De Gaulle a hissée au sommet, à sa capacité à éclairer le monde, comme elle l'a fait depuis des siècles, à la force de sa civilisation judéo-chrétienne, celle des Lumières", dit-il. "Je suis malheureux de voir mon pays engagé sur le chemin du déclin, après dix ans de politique Macron-Hollande, une politique impuissante et dangereuse. Je veux me mobiliser et, en homme de droite, apporter des solutions fortes pour assurer une renaissance de notre pays et éviter ce déclin".

Toute l'info sur

Le 20h

S'il venait à être élu président de la République le 24 avril 2022, sa priorité absolue sera de "rétablir l'ordre républicain, réinvestir les zones de non-droit", déclare-t-il. "Il y a plusieurs centaines de quartiers qui échappent aux lois de la République, qui sont soumis aux trafics de drogue, aux islamistes. Je veux, par tous les moyens, ce quoi qu'il en coûte sécuritaire pour rétablir l'ordre".

Sa deuxième priorité sera de "massivement relancer la liberté économique au service de la baisse des impôts, notamment en supprimant les droits de succession", mais aussi "relancer le pouvoir d'achat". "Il faut baisser les dépenses publiques et baisser les impôts. Quand on est de droite, on ne verse pas des chèques ni des primes, on baisse les impôts", martèle-t-il.

Pour Éric Ciotti, seul un candidat issu de la famille des républicains qui peut battre Emmanuel Macron. "Je suis convaincu que si Emmanuel Macron est réélu, la France sera irrésolument engagée sur le chemin du déclin". "Seul un candidat républicain, et je pense être celui-là, avec des idées fortes, des idées d'une droite décomplexée, qui balaie les tabous du politiquement correct dans lequel la gauche nous a enfermés pour redresser le pays", conclut-il.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : que sait-on des symptômes du variant Omicron ?

EN DIRECT - Covid-19 : près de 32.000 cas ces dernières 24 heures

VIDÉO - Victime de violences conjugales, Camille Lellouche se livre dans "Sept à Huit"

"Ça ne finit pas de tomber" : la galère des automobilistes bloqués par la neige sur l’A89

VIDÉO - Sur les côtes anglaises, les habitants assistent consternés à l'arrivée de centaines de migrants

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.