Eric Zemmour : dans les coulisses d'une campagne à peine masquée

Eric Zemmour : dans les coulisses d'une campagne à peine masquée

AMBIGUÏTÉ - Éric Zemmour élude toujours la question de sa participation à la présidentielle de 2022. Mais cette position devient de plus en plus difficile à tenir.

Applaudi aux cris de "Zemmour président" vendredi à Toulon, le polémiste Eric Zemmour, qui ne cache plus ses ambitions présidentielles pour 2022, s'est dit vendredi "candidat au débat" dans une conférence qui n'avait pas encore tout à fait l'allure d'un meeting. "Je ne demande que cela, je suis candidat au débat (...) La démocratie, c’est la confrontation des idées", a affirmé sous les rires l'éditorialiste proche de l'extrême droite identitaire, devant quelque 800 personnes venues l'écouter pour présenter son livre "La France n'a pas dit son dernier mot".

Toute l'info sur

L'élection présidentielle 2022

Il a annoncé à ce sujet qu'il affronterait prochainement le chef de file de LFI Jean-Luc Mélenchon. Mais il a surtout longuement dénoncé, comme à son habitude, la "guerre de civilisation sur notre sol" où des territoires ont été "conquis par l'islam", et la "guerre des minorités" qu'il faut "combattre". À un homme dans la salle qui lui demandait "un moratoire sur l'immigration", l'encadrement du droit de grève et un retour "à une politique d'assimilation", l'éditorialiste a répondu "vous allez être obligé de voter pour moi". Avant sa conférence, quelques opposants ont manifesté devant le Palais des congrès où ses partisans ont répondu en entonnant une Marseillaise.

Réjoui par la fascination ou la répulsion qu'il génère

Samedi, Eric Zemmour était à Nice où, outre les dédicaces, il a déambulé sur le marché aux fleurs et rencontrera quelques jeunes soutiens de "Génération Z", mouvement qui lance les appels aux dons, et encore le même qui finance les affichages sauvages d'affiches "Zemmour président" - il assure qu'il n'est pas à l'origine même s'il les signe avec délectation. Aux côtés du polémiste, deux personnes aux profils très politiques : Sarah Knafo, énarque engagée à droite et Olivier Ubéda, consultant en stratégie politique.

Les bras croisés, ce fervent partisan de la théorie complotiste du "grand remplacement" (de la population européenne par une population immigrée qui l'organise, ndlr) pose en couverture de son livre devant un drapeau français qui flotte au vent. "Je me suis inspiré d'une affiche de Donald Trump", dit-il, désireux à ce stade "d'imposer" ses thèmes qui l'obsèdent : l'immigration, l'islam et "l'existence du peuple français". Mais l'essai, qui débute par une faute d'orthographe, ne porte pas de propositions telles qu'attendues d'un potentiel candidat et ressemble davantage à des chroniques mondaines basées sur ses échanges avec diverses personnalités.

Lire aussi

Propositions ou pas, la fascination ou la répulsion que ce partisan de la remigration (retour des immigrés dans leur pays d'origine) génère, et l'intérêt médiatique qu'il suscite, le réjouissent. "C'est mon intérêt de faire durer l'ambiguïté" sur ma candidature, a-t-il redit à Toulon. Admirateur du Premier ministre hongrois conservateur Viktor Orban, il a confirmé qu'"en principe" il interviendrait dans une conférence sur la famille à Budapest le 24 septembre où est aussi annoncée l'ancienne députée FN Marion Maréchal.

Ses prises de position lui valent régulièrement des poursuites en justice. Plusieurs fois relaxé, il a toutefois été condamné à deux reprises pour provocation à la haine raciale.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - Anne Sila remporte "The Voice All Stars"

"The Voice All Stars" : qui a le plus de chances de remporter la finale ?

Présidentielle 2022 - "Il n'y a pas de Jupiter" : pour son premier meeting, Anne Hidalgo s'en prend à Emmanuel Macron

EN DIRECT - Covid-19 : le seuil d'alerte de 50 cas pour 100.000 de nouveau franchi en France

Tir mortel d'Alec Baldwin sur un tournage : l'enquête s'oriente vers l'armurière et l'assistant réalisateur du film

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.