Exécutif : le visage sécuritaire

Exécutif : le visage sécuritaire

L'ÉDITO - Après les faits de violences qui ont eu lieu à Bayonne, Nice et Dijon, le débat politique se recentre désormais autour de la question sécuritaire. Doit-on s'en étonner ?

En réalité, on pourrait s'en étonner puisqu'il y a la crise sanitaire qui est encore très présente et la crise sociale qui s'annonce. Cependant, le débat sécuritaire revient pour deux raisons. La première, c'est que les drames récents ont marqué les esprits. Mais plus globalement, il y a les chiffres qui montrent une incontestable résurgence de l'insécurité. Et la deuxième, c'est la volonté politique. "À 600 jours de l'échéance, c'est une banalité de dire que la sécurité (...) sera comme d'habitude au cœur de l'élection présidentielle", a expliqué notre éditorialiste.

Ce samedi 25 juillet 2020, Éric Decouty, dans sa chronique "L'édito", est revenu sur la question sécuritaire dans le pays. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale Week-End du 25/07/2020 présentée par Justine Corbillon sur LCI.

Toute l'info sur

La Matinale week-end

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : les tests antigéniques systématisés pour les voyageurs de Guyane

AstraZeneca : "Un crève-cœur" pour ces médecins contraints de jeter des doses inutilisées

Quels sont les scénarios pour rouvrir les terrasses et les lieux culturels le 15 mai ?

Affaire Mia : pourquoi l'alerte enlèvement a-t-elle été levée aussi rapidement ?

"60 à 70% des victimes" britanniques de la troisième vague étaient-elles vraiment "vaccinées" ?

Lire et commenter