VIDÉO - "France is back !" : Emmanuel Macron tente de séduire les super riches au sommet de Davos

RICHESSE - Le président de la République a prononcé un discours, en français et en anglais, devant une assemblée emblématique du "1%", cette fraction la plus privilégiée de la population mondiale. Emmanuel Macron a tout fait pour amadouer les plus riches à investir en France.

"France is back and France is back at the core of Europe", "la France est de retour et la France est de retour au cœur de l'Europe", a lancé ce mercredi  Emmanuel Macron sous les applaudissement des grands patrons et dirigeants politiques réunis à Davos, où il a aussi réclamé un "nouveau contrat mondial". 


"Il était interdit d'échouer en France et interdit de réussir", a affirmé le président français dans un discours au Forum économique mondial, lui qui veut encourager au contraire à "prendre des risques", et qui a longuement détaillé ses réformes en anglais.

Par la suite, c'est en français que le chef de l'Etat a poursuivi sa longue allocution, pour réclamer un "nouveau contrat mondial" face à une  mondialisation "qui tire le monde vers le bas". Sans quoi, a-t-il averti, "les extrémismes gagneront dans 10 ou 15 ans dans tous les pays."


Emmanuel Macron a par exemple appelé les multinationales, dont beaucoup ont envoyé leur état-major dans la très chic station de ski suisse, à "renoncer à l'optimisation fiscale à tout crin". Les gouvernements devraient eux avoir des "stratégies fiscales coordonnées au niveau international", notamment pour taxer les géants du numérique "qui ne paient pas d'impôts", a dit le président français.


S'il vient de baisser le taux d'imposition des sociétés, tout comme son homologue américain Donald Trump, attendu jeudi à Davos, Emmanuel Macron n'en a pas moins appelé à cesser la "course au moins-disant" fiscal entre Etats. Le président français souhaite par exemple que les Etats-Unis et la Chine rejoignent une initiative d'harmonisation fiscale menée par l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE).

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Macron

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter