VIDÉO - François Hollande au Salon de l'agriculture : "J'ai une tête à ne pas aimer la viande, moi ?"

DirectLCI
MEUH ! Les caméras de Quotidien ont suivi François Hollande pour sa dernière visite au Salon de l'agriculture samedi 25 février. Une journée marathon de neuf heures. Au programme, dégustations en tout genre, assaisonnées de quelques huées.

Le chef de l’Etat inaugurait samedi 25 février son tout dernier salon de l’Agriculture avant de quitter l'Elysée. Et pour sa der’ des der', le Président a battu un record, passant plus de neuf heures (oui, oui, vous avez bien lu : neuf heures !) dans le dédale des allées du Parc des Expositions, porte de Versailles à Paris.


Il est 6h30 quand le Président sortant foule la moquette rouge du hall 1. Flanqué de Stéphane Le Foll, son ministre de l’Agriculture, et de plusieurs officiels, la procession présidentielle peut débuter. C'est le moment des poignées de main, multiples, le tout couvert par des "Meuh !" et des "Bêh !" en série.

N'oubliez jamais que vous avez fossoyé l'agricultureUn agriculture à François Hollande

Bien moins vilipendé que l'année dernière (et pour cause), François Hollande n'échappe pourtant pas à quelques huées. Crise oblige, dans un contexte extrêmement concurrentiel, le modèle d'agriculture productiviste français souffre avec, notamment depuis deux ans, un effondrement des prix du lait et de la viande bovine et porcine : "N'oubliez jamais que vous avez fossoyé l'agriculture. On peut plus s'en sortir", lui lance ainsi un éleveur.


Un autre, plus caustique : "Vous nous ferez un peu de publicité pour la bonne viande, quand même ! Vous aimez la viande, monsieur le Président ?" Ne craignant pas de se faire quelques ennemis supplémentaires (200 militants véganes – pratique qui consiste à ne consommer aucun produit issu des animaux ou de leur exploitation – manifestaient au même moment devant le parc des expositions), le chef de l'Etat ne s'en est pas laissé conté : "Pourquoi ? J'ai une tête à ne pas aimer la viande, moi ?" Une bonne idée face à un éleveur qui n'a pas l'air d'être très, très fan des steaks de soja.

Et comme pour confirmer ses dires, pour son petit-déjeuner, le chef de l'Etat a englouti un pavé de vache limousine. Ce ne fut que le début d'une longue liste de dégustations en tout genre : fromage, petits fours, pâté, foie gras, crème de pois cassé. Et côté liquide : verre de lait, bière du Vexin, vin blanc, vin rouge.... Conséquence, un François Hollande, tout sourire, à l'issue de ces neuf heures de marathon.

En vidéo

"Nous, on meurt"... Pour son dernier Salon, Hollande confronté à la détresse des agriculteurs

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter