VIDÉO - Réouverture des cafés et restaurants à la mi-mai : Bruno Le Maire préfère rester prudent

VIDÉO - Réouverture des cafés et restaurants à la mi-mai : Bruno Le Maire préfère rester prudent

TEMPORISATION - Invité du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro dimanche 4 avril, le ministre de l'Économie n'a pas voulu "vendre des illusions aux Français" et renvoyé la décision de rouvrir les terrasses à la situation sanitaire.

Le calendrier fixé de réouverture des terrasses fixé par Emmanuel Macron à la mi-mai est-il tenable ? Invité du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro, dimanche 4 avril, Bruno Le Maire avait forcément intérêt à cette question, au regard des couleurs que pourrait reprendre la croissance avec le retour de cette activité.

Toute l'info sur

La France retrouve le confinement

Il est sain, ne serait-ce que d'un point de vue psychologique, de fixer un calendrier- Bruno Le Maire

Et pourtant, les restaurateurs et cafetiers, sceptiques quant à leur capacité à reprendre leur activité dans le temps imparti, devront prendre leur mal en patience. "Je vais vous décevoir maintenant, mais je préfère ça à vendre des illusions aux Français", a balayé le locataire de Bercy, qui rappelle un élément intangible : "C'est la situation sanitaire et la vaccination qui dicteront le calendrier". "Si les conditions sont remplies, nous verrons les activités qui pourront reprendre. Les restaurateurs sont tous l'arme au pied pour rouvrir leur terrasse. Je les comprends, mais je ne peux prendre aucun engagement !"

Une précision à répéter, alors que les restaurateurs et responsables de lieux culturels et leurs clients se rappellent qu'Emmanuel Macron avait annoncé, fin octobre 2020, une réouverture début janvier, avant d'être emporté dans la vague des variants. Qu'importe, répond Bruno Le Maire, qui voit un double avantage à fixer cet horizon. D'abord, "il est sain, ne serait-ce que d'un point de vue psychologique, de fixer un calendrier aux Français et aux restaurateurs", note le ministre de l'Économie et des Finances. 

Lire aussi

Un calendrier pour soigner le protocole

En vidéo

Replay : le Grand Jury du dimanche 4 avril 2021

L'autre avantage aux yeux de l'ancien ministre de l'Agriculture de Nicolas Sarkozy ? "Ça nous oblige tous à travailler sur le bon protocole, la bonne utilisation des outils numériques. [...] Nous avons commencé, avec le ministre des PME Alain Griset à travailler au calendrier de sortie. Avec Cédric O, secrétaire d'État au Numérique, nous avons commencé à travailler sur le QR Code. Ce calendrier nous incite à travailler, à anticiper". 

Cette anticipation pourrait-elle inciter le gouvernement à placer les serveurs sur la liste des professions à vacciner en priorité ? "Je pense d'abord aux enseignants. Ensuite, les discussions vont se poursuivre. Je ne peux pas vous répondre. Un certain nombre de professions sont dans les personnels prioritaires. On peut voir si la liste peut être élargie".

La politique vous intéresse ? Découvrez la version podcast de l'Interview Politique de Jean-Michel Aphatie

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d'écoute préférée :

Sur APPLE PODCACST

Sur DEEZER 

Sur SPOTIFY 

Chaque matin Jean-Michel Aphatie reçoit des invités politiques de premiers plans pour les interroger sur des questions d’actualité.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pavard, Özil, Klopp... les acteurs du foot vent debout contre la Super Ligue

EN DIRECT - Covid-19 : la quarantaine obligatoire mise en place dès samedi

80 gérantes de magasins de lingerie envoient une culotte à Jean Castex

"Rouvrir les terrasses n'est pas un problème", assure Gérald Kierzek

Emmanuel Macron annonce un assouplissement des restrictions de voyage début mai

Lire et commenter