Guerre d'Algérie : Emmanuel Macron "demande pardon" aux Harkis

Guerre d'Algérie : Emmanuel Macron "demande pardon" aux Harkis

REPORTAGE - Soixante ans après la Guerre d'Algérie, le chef de l'État a demandé ce lundi "pardon" au nom de la France aux Harkis lors d'une cérémonie à l’Élysée. Ces 200.000 Algériens ont combattu aux côtés de l'armée française pendant la guerre d'Algérie.

C'est pour son père Harki qu’Abdel Ameur voulait une reconnaissance. Il dit la trouver dans les mots du chef de l'État ce lundi. “Aux combattants abandonnés, à leurs familles, qui ont subi les camps, la prison, le déni, je demande pardon. Nous n'oublierons pas”, a déclaré le président de la République. “La symbolique est quand même forte. Je suis sincèrement heureux pour les Harkis”, réagit Adel Ameur, qui “regrette que les disparus ne puissent pas l'entendre et qu'on ne puisse pas leur demander pardon”.

Toute l'info sur

Le 20h

Parmi ces soldats, il y a son père. Il fait partie des dizaines de milliers de Harkis, qui ont réussi à fuir l'Algérie après la guerre, regroupés dans des camps avec des conditions de vie indignes. Un souvenir encore douloureux pour leurs familles aujourd’hui. Au point de troubler la cérémonie tout à l'heure à l'Élysée. Emmanuel Macron est même interrompu par une fille de Harkis. ”Pour que je ne m’échappe pas du camp, on m’a brûlé la main et les pieds. Moi, je vous dis mon cœur, comment il est blessé”, lance-t-elle, très émue.

L’atmosphère finira par s'apaiser. Le chef de l’État poursuit, en annonçant une loi de réparation. Une commission sera chargée d’indemniser les familles selon le préjudice subis. C'est ce que demandait Rabah Bensaidi, fils de Harki lui aussi. Il approuve cette future loi, mais la juge trop tardive. “La loi arrive enfin, mais avant les présidentielles. Nous, ce qu'on demande, c’est dans les deux mois ou trois mois ça soit votée”. Emmanuel Macron vise pour sa part, une loi votée par le Parlement d’ici au mois de février.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

REVIVEZ - "Danse avec les stars" la finale : c'est Tayc qui l'emporte face à Bilal Hassani !

Variant "Omicron" : "S'il y a un cas en Belgique, il y en a déjà en France"

EN DIRECT - Covid-19 : en Allemagne, un premier cas suspect de variant Omicron détecté

VIDÉO - "Vous ne pourrez pas revenir" : le désarroi des voyageurs pris de court par l'arrêt des liaisons Maroc-France

Pass sanitaire : la validité des tests PCR réduite à 24 heures

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.