VIDÉO - "Hellow fellow conservative!" : Marion Maréchal-Le Pen s'adresse en anglais aux partisans de Trump

DirectLCI
HELLO - La nièce de Marine Le Pen, qui avait annoncé qu'elle se retirait de la vie politique, a pris la parole jeudi lors d'un rassemblement de conservateurs américains à Washington. L'occasion de défendre le "France first".

"Hello, fellow conservatives !" En anglais, Marion Maréchal-Le Pen s'est exprimée ce jeudi à la tribune de la Conservative Political Action Conference (CPAC), un rassemblement de conservateurs américains, à Washington. "J'espère que vous, les Américains, vous aimez l'accent français", a ajouté l'ex-députée, qui avait annoncé en mai 2017 se retirer de la vie politique.


Rentrée politique assumée ou pas, la nièce de Marine Le Pen a distillé ses idées, sans renier une certaine filiation avec Donald Trump, coqueluche du rassemblement. "Ça ne me choque pas d'entendre Donald Trump dire 'priorité à l'amérique'", a affirmé Marion Maréchal-Le Pen défendant le "France first" ("la France d'abord") après le "America first" cher au président des Etats-Unis. "En réalité, moi aussi je veux donner la priorité à l'Amérique pour le peuple américain, à la Grande-Bretagne pour le peuple britannique et à la France pour le peuple français".

En plus de cette défense du "France first", elle a estimé que la France, comme les États-Unis, était en lutte, comme à l'époque de l'indépendance américaine. "Aujourd'hui, comme il y a 200 ans, nous luttons à nouveau côte à côte pour la liberté. Cette liberté est un don, la liberté économique et politique, liberté de parole, de conscience. Ce sont nos trésors communs", a affirmé la petite-fille de Jean-Marie Le Pen.


"Après tant d'années d'existence, c'est maintenant à nous les Français de se battre pour notre indépendance. Non, les Français ne sont pas libres aujourd'hui. Ils ne sont pas libres de choisir leur politique, qu'elle soit économique, monétaire, qu'elle concerne l'immigration ou la diplomatie. Ces politiques sont aujourd'hui aux mains de l'Union européenne", a jouté Marion Maréchal-Le Pen, faisant siffler l'UE par son public américain.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter