VIDEO - Impôt sur le revenu : qui seront les gagnants des annonces de Macron ?

Politique
FISCALITÉ - Sur LCI, au lendemain des annonces d'Emmanuel Macron, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a expliqué qu'il souhaitait que "15 millions de foyers fiscaux français puissent être concernés par la baisse d'impôts sur le revenu". Gérald Darmanin a annoncé sur RTL que cette baisse interviendrait dès janvier 2020, et serait d'environ 10% pour les contribuables concernés.

Emmanuel Macron a fait part jeudi soir de son souhait de diminuer les impôts pour les classes moyennes, sans toutefois préciser beaucoup plus sa pensée. Invité de LCI ce vendredi matin, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire est allé un peu plus loin. "Il ne faut pas qu’il y ait de nouveaux Français qui entrent dans l’impôt. Donc tous ceux qui ne sont pas concernés ne verront pas augmenter leur participation" a-t-il tout d'abord assuré. 

"Ensuite il y a l’entrée dans l’impôt sur le revenu, qui est souvent très brutale pour ceux qui reprennent un travail. Ca n’encourage pas à reprendre un travail quand on sait que si on gagne 100 euros de plus, on peut perdre jusqu’à 40 euros de prélèvement obligatoire. Donc il faut adoucir l’entrée sur l’impôt sur le revenu, pas forcément avec de nouvelles tranches mais en jouant sur le système de décote", a-t-il expliqué, alors que le gouvernement entend consacrer 5 milliards d'euros à cette mesure. "Je souhaite que ces 5 milliards d’euros se concentrent principalement" sur les Français qui se situent dans la première tranche à 14%, a donc continué le ministre.

Une baisse amorcée en 2020 selon Darmanin

"Mais je proposerai également au Premier ministre que tous ceux qui appartiennent à la deuxième tranche, à 30%, puissent également être concernés par cette baisse d’impôts. Au total, ma proposition sera qu’environ 15 millions de foyers fiscaux français puissent être touchés, concernés par cette baisse d’impôts sur le revenu et que donc 15 millions de foyers puissent se dire quand nous travaillons ça rapporte davantage parce que notre impôt sur le revenu baisse."


Dans le même temps, le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin était interrogé sur RTL. "On va proposer au président de la République et au Parlement le fait de baisser de 5 milliards d’euros dès le mois de janvier prochain de baisse d’impôts pour les Français" a-t-il déclaré. "Un Français de classe moyenne va avoir à la fois la suppression de sa taxe d’habitation, 600 à 700 euros en moyenne de gain de pouvoir d’achat, et par ailleurs 10% de baisse d’impôts sur le revenu. Donc je pense que c’est un effort très massif de baisse de fiscalité, et je pense que c’était nécessaire."


Selon plusieurs médias, la baisse d'impôts pourrait être de l'ordre de 300 euros annuels pour les foyers concernés. Mais Bercy a refusé de confirmer ce chiffre, évoquant "des arbitrages en cours". Actuellement, 43% des Français payent l'impôt sur le revenu, soit 16,8 millions de foyers fiscaux. Selon l'exécutif, cette proportion devrait rester stable, la réforme ne prévoyant pas de nouvelles exonérations. 

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La présidence Macron

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter