VIDÉO - Les changements d'heure provoquent "de vrais problèmes de santé", selon la député à l'origine du vote européen

Politique
DirectLCI
UNION EUROPENNE - Les députés européens ont demandé jeudi 8 février à la Commission européenne de lancer une évaluation du changement d'heure en vue d'une éventuelle suppression du passage de l'heure d'été à l'heure d'hiver. Pour Karima Delli (EELV), invitée de LCI vendredi 9 février, c'est avant tout un enjeu pour la santé des populations.

L'Union européenne va-t-elle enfin trancher sur la question récurrente du changement d'heure ? Les députés européens ont relancé le débat en votant, jeudi 8 février, pour demander à la Commission européenne d'évaluer le dispositif de passage de l'heure d'hiver à l'heure d'été. En fonction des résultats de cette évaluation, la Commission pourrait revoir le mécanisme et supprimer ce système mis en place depuis 1976.


Ce vendredi matin sur LCI, l'eurodéputée écologiste Karima Delli a défendu la position du Parlement européen en s'appuyant sur un rapport qui compile une série d'études internationales sur l'impact du changement d'heure sur la santé. 


"On s'est rendu compte que le manque de sommeil" engendré par ce décalage "provoquait chez les personnes les plus vulnérables de vrais problèmes de santé", a insisté l'élue EELV. 

En vidéo

La minute pour comprendre : le changement d’heure

Hausse des pathologies

Les études citées par le rapport parlementaire mentionnent notamment des risques plus élevés de pathologies cardio-vasculaires, d'infarctus et plus généralement d'insomnie ou de stress après un changement d'heure. En outre, explique l'eurodéputée, "cela provoque une hausse de 40% des accidents de la route" dans les jours qui suivent le changement. 


Le système heure d'été-heure d'hiver était notamment justifié à l'origine par la nécessité de réduire la consommation d'énergie. Mais pour Karima Delli, cette économie, "de l'ordre de 0,34%, ce n'est rien. A l'heure des outils basse consommation, ce n'est plus là que l'on va réaliser des économies d'énergies".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter