Insécurité : tout le monde se renvoie la balle

Insécurité : tout le monde se renvoie la balle

L'OPINION DE MAZEROLLE - Dans l'affaire d'insécurité à Grenoble, Eric Piolle et Gérald Darmanin se disent "ne pas être fautifs" de la situation, selon notre éditorialiste.

Après l'opération de police menée contre des dealers dans un quartier de la capitale des Alpes, le ton monte entre le maire de Grenoble et le ministre de l'Intérieur. On s'aperçoit en effet que les deux s'accusent mutuellement de leur manquement. Eric Piolle affirme que sa municipalité fait le nécessaire sur le plan social. Gérald Darmanin, quant à lui, l'accuse de négliger la sécurité malgré les renforts envoyés. D'après notre éditorialiste, "l'Etat comme les élus locaux redoutent les émeutes, et ont tendance à attendre pour intervenir".

Ce samedi 29 août, Olivier Mazerolle, dans la chronique "L'opinion de Mazerolle", nous parle de la tension entre le maire de Grenoble et le ministre de l'Intérieur. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale Week-End du 29/08/2020 présentée par Anne-Chloé Bottet sur LCI.

Toute l'info sur

La Matinale week-end

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : quarantaine obligatoire pour les voyageurs venant du Brésil, d'Argentine, du Chili et d'Afrique du Sud

Un rassemblement devant le ministère de la Santé pour dénoncer les suicides de cinq internes en médecine

L'image de la cérémonie : la reine Elizabeth II se recueille devant le cercueil de son mari Philip

Une troisième dose de Pfizer "probablement" nécessaire : la mise au point de Gérald Kierzek

Funérailles du prince Philip : William et Harry se sont-ils réconciliés ?

Lire et commenter