"On peut vous assassiner en toute liberté" : Brigitte Macron réagit aux propos haineux sur les réseaux sociaux

"On peut vous assassiner en toute liberté" : Brigitte Macron réagit aux propos haineux sur les réseaux sociaux
Politique

VIDÉO - Lors d'un entretien exclusif accordé à Gilles Bouleau dans "Le 20H Le Mag" sur TF1 jeudi soir, Brigitte Macron a réagi aux propos haineux dont elle est la cible sur les réseaux sociaux ces dernières semaines. "Cette violence à l'abri de l'anonymat est insensée", estime la Première dame.

Toute l'info sur

Le 20h Le Mag

Jeudi soir, la Première dame Brigitte Macron était l'invitée de Gilles Bouleau dans "Le 20H Le Mag" sur TF1. Elle est notamment revenue sur les propos haineux dont elle a été victime sur les réseaux sociaux ces derniers mois. "Cette violence à l'abri de l'anonymat est insensée. Je trouve ça insensé qu'on tolère l'anonymat puisque quand on reçoit des menaces verbales, d'homme à homme ou de femme à femme, qu'importe, il y a des sanctions judiciaires. Là, il n'y a rien. On peut vous assassiner en toute liberté", a-t-elle déploré.

Lire aussi

"C'est invraisemblable. Et encore, nous sommes des adultes, nous avons une colonne vertébrale. Mais lorsque ce sont des ados qui sont impactés. Un des moments les plus durs, c'est lorsqu'une maman, dont la fille s'est suicidée, m'a montré ce que cette enfant recevait. C'est impossible qu'un enfant reçoive ça et que nous, nous laissions faire. C'est quelque chose que je ne comprends pas", a-t-elle ajouté.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : près de 50.000 nouveaux cas détectés en 24 heures

L’ŒIL DE LAURENCE HAÏM - "Il se passe quelque chose au Texas"

CARTE - Reconfinement : regardez jusqu’où vous pouvez sortir autour de chez vous

EN DIRECT - Attentat de Nice : un deuxième homme au contact du terroriste interpellé

Olivier Véran a-t-il affirmé que "c’est le confinement qui provoque la circulation du virus" ?

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent