VIDÉO - Jean-Michel Blanquer sur LCI : "Aucun professeur ne doit se sentir seul"

VIDÉO - Jean-Michel Blanquer sur LCI : "Aucun professeur ne doit se sentir seul"

ÉDUCATION - Le ministre de l'Éducation nationale a souligné mercredi sur LCI qu'il se montrerait "inflexible" sur le respect des minutes de silence en l'honneur du professeur assassiné à la rentrée.

Jean-Michel Blanquer promet d'être intransigeant. Quelques minutes après l'hommage national à Samuel Paty, le ministre de l'Éducation nationale a répondu aux questions de LCI depuis la Sorbonne, déplorant qu'il y ait eu "beaucoup d'aveuglement depuis des décennies" dans la lutte contre l'islamisme. 

"Aucun professeur ne doit se sentir seul face à ce type de situation, qu’elle soit menaçante ou pas", a-t-il souligné, en allusion au cours sur la liberté d'expression qu'avait donné le professeur d'histoire assassiné

Toute l'info sur

L'assassinat de Samuel Paty, professeur d'histoire

Attentat islamiste contre Samuel Paty : suivez les dernières informations

"Le genre de la caricature doit être étudié"

"On ne doit pas être aveugles parce qu’il ne s’agit pas seulement de prendre conscience qu’il y a des assassins, mais aussi des gens qui créent des conditions intellectuelles, morales, pour que cet assassinat soit possible. On doit être sans concession avec cet islamisme politique, ce fanatisme qui essaye de pousser ces pions dans nos démocraties", a-t-il ajouté.

Lire aussi

Interrogé sur la nécessité ou non de rendre ces cours obligatoires, le ministre a estimé que cela devait être laissé à l'appréciation des professeurs. "La liberté d’expression doit être défendue. (…) Le sujet des caricatures doit être banalisé. On ne doit pas s’obnubiler avec ça, on ne doit pas non plus arrêter", a-t-il déclaré. "Il y aura des consignes claires sur ces sujets, le but est qu’aucun enseignant ne se sente seul. En même temps chaque enseignant doit pouvoir composer son cours comme il le souhaite."

"Ce n’est pas dans le programme de montrer des caricatures. En revanche on ne doit pas créer une situation qui ferait qu’il y aurait une inhibition des professeurs. On doit montrer les caricatures, au-delà des caricatures de Mahomet ou qui que ce soit", le "genre de la caricature (...) doit être étudié", a indiqué Jean-Michel Blanquer, ajoutant que s'il le fallait il écrirait "les textes nécessaires pour cadrer l'exercice".

Enfin, le ministre de l'Éducation nationale a assuré qu'il serait inflexible sur le respect des minutes de silence qui auront lieu dans les établissements scolaires à la rentrée. "Nous serons inflexibles. (...) Dans chaque établissement de France nous ferons respecter la minute de silence, c’est une chose à laquelle je veillerai très attentivement."

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

CARTE - Confinement : regardez jusqu’où vous pourrez sortir autour de chez vous dès le 28 novembre

"Un chagrin presque insupportable" : Meghan Markle évoque sa fausse couche dans une poignante tribune

EN DIRECT - Covid-19 : l'Allemagne prolonge ses restrictions jusqu'en janvier 2021

EN DIRECT - Mort de Maradona : une veillée funèbre au palais présidentiel argentin

EN DIRECT - Election US : Trump appelle ses partisans à "inverser" le résultat, Biden lui répond

Lire et commenter