VIDÉO - "Je joue avec l'OM, tu vas voir ce que je te mets contre Liverpool" : Macron défié par un enfant à Fifa

VIDÉO - "Je joue avec l'OM, tu vas voir ce que je te mets contre Liverpool" : Macron défié par un enfant à Fifa
Politique

Toute L'info sur

La présidence Macron

ÉCHANGE – En visite à Amiens ce vendredi, Emmanuel Macron a été abordé par un enfant d’un quartier populaire l’invitant à l’affronter sur une célèbre simulation de football.

Après un bain de foule bouillant de plus d’une heure trente avec les ex-salariés ulcérés de Whirlpool, Emmanuel Macron, en visite vendredi 22 novembre dans son fief amiénois, a eu droit à son petit vent de fraîcheur non loin de l’ancienne usine, quelques minutes plus tard, dans un quartier populaire du nord de la ville. "Hey, venez faire un Fifa chez moi !", lui a alors lancé un enfant venu à sa rencontre.

Une invitation à une partie de jeu vidéo, Fifa, édité par Electronic Arts, étant, de loin la simulation de football la plus vendue de la planète. "Je voudrais bien faire un Fifa avec toi, à mon avis je te bats en plus", a répondu, goguenard, le chef de l’État. Ce à quoi le jeune homme a répliqué du tac-au-tac, déclenchant l’hilarité générale : "Non vous ne me battez pas monsieur, je ne crois pas, je suis trop fort, je vous mets 20-0 !" 

Voir aussi

S’en est suivi ce dialogue, quelque peu surréaliste.

Emmanuel Macron : "Avec quelle équipe ?"

Le jeune Amiénois : "Avec Liverpool."

Emmanuel Macron : "Ah bah évidemment..."

Un spectateur de la scène : "Prenez Paris monsieur !"

Emmanuel Macron : "Non, jamais de la vie ! Avec l’Olympique de Marseille, tu vas voir ce que je te mets contre Liverpool."

Voir aussi

Là-dessus, le chef de l’État a de nouveau adopté une posture autoritaire, lâchant : "Tu joues combien d'heures par jour ? Trois heures ? Hein ?! Et tes parents te laissent jouer trois heures par jour ?" Mais l’enfant ne s’est pas démonté pour autant,  affirmant : "Bah ouais c'est rien, il y en a qui jouent 24 heures !" Il n’a, en revanche, pas moufté quand, après avoir lancé un 'ta gueule, toi' à un camarade qui le chambrait, le Président l’a repris de volée. Oui, comme un ballon virtuel dans Fifa.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent