Jean-Christophe Cambadélis sur Emmanuel Macron : "Il décide tout, je le trouve très seul"

Politique
DirectLCI
SOLITUDE DU POUVOIR - Alors qu'il sort ce mercredi un essai dans lequel il tente d'analyser les raisons de la débâcle du PS ces cinq dernières années, Jean-Christophe Cambadélis était l'invité de David Pujadas sur LCI. Interrogé sur Emmanuel Macron, il a estimé qu'il décidait de "tout" et qu'il craignait que cette "hypercentralisation" conduise à une très grande contestation.

A l'occasion de la sortie de son essai, Chronique d'une débâcle, 2012-2017, Jean-Christophe Cambadélis était l'invité de David Pujadas ce mercredi sur LCI. Interrogé sur le style de présidence d'Emmanuel Macron, celui qui quittera son poste de Premier secrétaire du PS samedi 30 septembre a déclaré : "Il me convainc dans la manière de faire mais pas dans l’orientation."

Ses ministres sont compétents mais pas du tout politiquesJean-Christophe Cambadélis

Et même dans la manière de faire, visiblement, l'ex-député de Paris n'est pas totalement convaincu. Selon lui, en voulant tout gérer et tout décider, le président de la République se trompe. Il pense également qu'il ne s'est pas assez entouré. "Je pense qu’il fait comme la plupart des hommes politiques français, c’est-à-dire qu’il pense que c’est à partir de l’Etat qu’on règle tout. Et donc il a une hypercentralisation, il décide tout, je le trouve très seul. Sans aucun appui : un Premier ministre à peine présent, le président de l’Assemblée nationale a disparu, le président du groupe on ne le voit pas, il n’y a pas de patron du parti. Il est tout seul. Ses ministres sont compétents mais pas du tout politiques."


Une analyse en écho aux critiques produites sur l'absence de cadres expérimentés pour encadrer la jeune majorité présidentielle, omnipotente mais souvent perdue à l'Assemblée. D'après Jean-Christophe Cambadélis, cela pourrait engendrer une contestation d'autant plus grande. "Lui il a l’impression qu’il faut tout concentrer sur lui, et moi je dis que l’hypercentralisation va conduire à l’hypercontestation", prédit-il. Emmanuel Macron réussirait donc l'exploit de mettre d'accord Jean-Christophe Cambadélis et Jean-Luc Mélenchon d'accord sur quelque chose.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter