Debré : "Simone Veil au Panthéon ? Je ne suis pas sûr que cela corresponde à l'image qu'elle voulait donner de simplicité et d'exemplarité"

PANTHÉON - Invité sur LCI, l’ancien président du Conseil constitutionnel, Jean-Louis Debré, a rendu hommage à Simone Veil, décédée vendredi. En revanche, il n’est pas très favorable à son entrée au Panthéon. "Je ne suis pas sûr que cela corresponde parfaitement à l'image qu'elle voulait donner", a-t-il souligné.

"Elle est une légende". Invité ce lundi sur LCI, l’ancien président du Conseil constitutionnel, Jean-Louis Debré a rendu un bel hommage à l’ancienne ministre Simone Veil, décédée vendredi à l’âge de 89 ans. "Elle a représenté avec dignité les juifs de France. Elle a illustré avec dignité et courage le combat des femmes pour la liberté de maternité. Elle a incarné avec beaucoup de force le rêve européen contre la tentation du nationalisme", a-t-il déclaré.


Cependant, alors qu’une pétition réclame la pathéonisation de celle qui a porté la loi autorisant l’IVG, Jean-Louis Debré se montre sceptique sur cette initiative. "Simone Veil n'a pas besoin de ça. Il y a la période du deuil, du recueillement, du souvenir, puis après on verra. Mais je ne suis pas sûr que cela corresponde parfaitement à l'image qu'elle voulait donner de dignité, de simplicité et d'exemplarité", a expliqué l’ancien ministre et président de l’Assemblée nationale. 

Mercredi, une cérémonie d'obsèques officielles sera organisée dans la cour des Invalides, à laquelle tous les ex-présidents de la République assisteront. Tous sauf Jacques Chirac, en raison de son état de santé. Proche de l’ancien chef de l’État, Jean-Louis Debré n’a pas voulu commenter son absence. "Je n'ai pas à donner son bulletin de santé. S'il ne va pas à ses obsèques malgré  toute l'affection qu'il a pour Simone Veil, c’est qu’il n'est pas en condition", s’est-il contenté de dire.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Simone Veil au Panthéon

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter