VIDÉO - Logement social, manif des Insoumis... Raquel Garrido revient sur les polémiques dans "Quotidien"

DirectLCI
POLITIQUE - Interrogée vendredi par Valentine Oberti dans l'émission de TMC "Quotidien", l'avocate et chroniqueuse du petit écran Raquel Garrido est revenue sur les nombreuses polémiques au coeur desquelles elle s'est trouvée depuis la rentrée.

Tout débute le 24 septembre dernier. Dans l'émission de Canal+ "Les Terriens du Dimanche", l'ancienne porte-parole de Jean-Luc Mélenchon parle du "succès" de la manifestation de la France Insoumise. Seul hic : lorsque l’émission est enregistrée, la veille, le rassemblement n’a pas encore eu lieu. Interrogée sur ce couac, vendredi sur le plateau de "Quotidien", Raquel Garrido admet que cette prestation était une grossière erreur. "Aujourd'hui, je le regrette, je ne le referais pas", soutient-elle sur le plateau de Yann Barthès. "Je ne me rendais pas compte à quel point j'étais sous le 'public scrutiny'" (scrutée par l'opinion publique, ndlr). 

Aujourd'hui, je le regrette, je ne le referais pas. Raquel Garrido, à propos du "succès" d'une manifestation qui n'avait pas encore eu lieu

Autre révélation qui a fait du bruit : le logement social qu’elle occupe avec son compagnon Alexis Corbière, député de la France Insoumise, et leurs cinq enfants. Un appartement de 84 mètres carré loué pour 1200 euros par mois. Sur ce point, l'avocate monte au créneau et dénonce une cabale politique. "La présidente de l'organisation HLM est une ancienne socialiste devenue macroniste", rétorque-t-elle. "Ce sont des histoires politiciennes." Avant d'ajouter, avec son franc-parler qui fait sa marque de fabrique : "C'est dégueulasse, parce que ça touche à la vie privée des gens."

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter