L'édito Aphatie : "C'est pas tous les jours qu'on acte une divergence majeure avec le chef de l'État"

L'édito Aphatie : "C'est pas tous les jours qu'on acte une divergence majeure avec le chef de l'État"

L'EDITO APHATIE - Emmanuel Macron a reçu Cédric Villani à l'Élysée hier soir. Le chef de l'État lui a notamment demandé de se rapprocher de Benjamin Griveaux en marge des élections municipales.

"(...) Aujourd'hui, j'acte une divergence majeure (...) Je choisis de rester fidèle aux Parisiennes et aux Parisiens en maintenant ma candidature librement", a déclaré Cédric Villani en sortant de l'Élysée. Selon notre éditorialiste, "c'est pas tous les jours qu'on acte une divergence majeure avec le chef de l'État". Visiblement, Emmanuel Macron a échoué dans sa tentative de conciliation entre les deux candidats de La République en Marche qui seront désormais face-à-face à Paris lors des municipales. Et pour lui, c'est assez humiliant. Est-ce que c'est perdu d'avance pour LaREM ?

Ce lundi 27 janvier 2020, Jean-Michel Aphatie, dans sa chronique "L'édito Aphatie", est revenu sur l'affront fait à Emmanuel Macron, signé Cédric Villani. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale du 27/01/2020 présentée par Pascale de La Tour du Pin sur LCI. Du lundi au vendredi, dès 5h45, Pascale de La Tour du Pin vous présente la Matinale entourée de ses chroniqueurs.

Toute l'info sur

La Matinale

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

CARTE - Confinement : regardez jusqu’où vous pourrez sortir autour de chez vous dès le 28 novembre

"Cessons de dire des bêtises" : taxé de racisme après sa parodie d’Aya Nakamura, Omar Sy se défend

EN DIRECT - Covid-19 : une proposition de loi déposée pour rendre obligatoire l'isolement des malades

Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

L'ouverture des stations de ski fermées à Noël "impossible" selon le chef de l'Etat

Lire et commenter