L'édito Aphatie : "Confiner c'était facile, déconfiner c'est difficile "

L'édito Aphatie : "Confiner c'était facile, déconfiner c'est difficile "

L'EDITO APHATIE - Après le discours d'Emmanuel Macron lundi dernier, on a pu constater une certaine distance entre ce que le président a annoncé et ce que les ministres affirment à propos du déconfinement. Quelles sont les raisons de cette distance ?

"Le 11 mai prochain sera le début d'une nouvelle étape" a annoncé le chef de l'Etat lundi dernier en parlant du jour du déconfinement. Cependant, du côté des ministres, rien n'est encore certain. En effet, entre ce que le président a annoncé et ce que ces derniers affirment, on a pu remarquer quelques nuances. Le ministre de l'Intérieur, lui, a par exemple précisé que ce n'était pas une certitude mais un objectif. Concernant la réouverture progressive des écoles le 11 mai, Jean-Michel Blanquer a affirmé que ce n'était peut-être pas obligatoire. Selon Jean-Michel Aphatie, "aucun catéchisme politique ne permet de résoudre la situation". Il faut attendre car "confiner c'était facile, mais déconfiner c'est difficile", rajoute-t-il.


Ce mercredi 15 avril 2020, Jean-Michel Aphatie, dans sa chronique "L'édito Aphatie", parle de la distance entre le discours d'Emmanuel Macron et celui des ministres en ce qui concerne le déconfinement. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale du 15/04/2020 présentée par Pascale de La Tour du Pin sur LCI. Du lundi au vendredi, dès 5h45, Pascale de La Tour du Pin vous présente la Matinale entourée de ses chroniqueurs.

Toute l'info sur

La Matinale

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Pourquoi le Chili se reconfine-t-il alors qu'il est le 3e pays le plus vacciné au monde ?

EN DIRECT - Covid-19 : la France s'approche du cap des cinq millions de cas

Dîners clandestins : Brice Hortefeux plaide la bonne foi, Alain Duhamel se dit "piégé"

Éruption de la Soufrière à Saint-Vincent : des milliers d'évacuations dans la panique

Vacances confinées : ces Français qui trichent (sciemment ou sans le savoir)

Lire et commenter