L'édito Aphatie : "Dans la lettre, la Constitution pare à tout et dans la pratique, les hommes s'adaptent aux circonstances"

L'édito Aphatie : "Dans la lettre, la Constitution pare à tout et dans la pratique, les hommes s'adaptent aux circonstances"

L'EDITO APHATIE - Face à la menace du coronavirus, la Constitution stipule que le Premier ministre et le président de la République sont les garants de la continuité de l'action de l'État. Et si l'un du couple exécutif était contaminé ?

Interrogé sur la continuité de l'exercice du pouvoir, Édouard Philippe a annoncé que la marche de l'État est garantie et assurée. Alors que Franck Riester est confiné chez lui, il maintient l'orientation de son ministère et l'administration continue de fonctionner. Du côté de l'exécutif, ce serait plus compliqué si le Premier ministre ou le président de la République était empêché physiquement à cause du coronavirus. Que prévoit la Constitution dans ce cas ? Qu'en est-il de l'ordre protocolaire à respecter ?

Ce mercredi 11 mars 2020, Jean-Michel Aphatie, dans sa chronique "L'édito Aphatie", parle de ce que prévoit la loi sur la continuité de l'exercice du pouvoir. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale du 11/03/2020 présentée par Pascale de La Tour du Pin sur LCI. Du lundi au vendredi, dès 5h45, Pascale de La Tour du Pin vous présente la Matinale entourée de ses chroniqueurs.

Toute l'info sur

La Matinale

Sur le même sujet

Lire et commenter