L'édito Aphatie : "Sans exagérer, l'Assemblée nationale est à la dérive"

L'édito Aphatie : "Sans exagérer, l'Assemblée nationale est à la dérive"
Politique

Toute L'info sur

La Matinale

L'EDITO APHATIE - Selon Jean-Michel Apathie, un Premier ministre qui mène une campagne électorale municipale ne s'est plus produit depuis 1999. D'autant plus que les députés LFI sont prêts à tout pour que la réforme des retraites ne soit pas votée.

D'après le président de l'Assemblée nationale, il faudrait 150 jours pour examiner les plus de 40 000 amendements qui ont été déposés sur la réforme des retraites. Pourtant, le gouvernement veut l'adopter en première lecture avant les municipales. On se demande alors si le 49.3 est la seule alternative pour y arriver. Mais au milieu de ce cohue à l'Assemblée, le Premier ministre est absent. Avec sa candidature à la mairie du Havre, il est en campagne. Selon notre éditorialiste, il devrait pourtant être à Matignon. D'autant plus que les députés de La France insoumise bloquent l'Hémicycle.

Ce vendredi 21 février 2020, Jean-Michel Aphatie, dans sa chronique "L'édito Aphatie", parle de la guerre d'usure à l'Assemblée au sujet de la réforme des retraites. Cette chronique a été diffusée dans La Matinale du 21/02/2020 présentée par Pascale de La Tour du Pin sur LCI. Du lundi au vendredi, dès 5h45, Pascale de La Tour du Pin vous présente la Matinale entourée de ses chroniqueurs.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent