VIDÉO - L'hommage de l'Assemblée Nationale à Samuel Paty sur les marches du Palais-Bourbon

Réunis sur les marches du Palais Bourbon, l'ensemble des députés, munis de leur écharpe tricolore et masque anti-Covid sur le visage, ont observé mardi une minute de silence en hommage au professeur Samuel Paty. Sur fond de drapeaux en berne et de devise républicaine affichée devant les colonnes du Palais Bourbon, le président de l'Assemblée Richard Ferrand a invité à cette minute de silence en mémoire de ce professeur "sauvagement assassiné". La Garde républicaine a ensuite joué quelques mesures de la Marseillaise. De l'extrême gauche avec Jean-Luc Mélenchon, à l'extrême droite avec Marine Le Pen, tout le spectre politique était représenté

SYMBOLE - Les députés ont rendu hommage à Samuel Paty, ce mardi 20 octobre, en début d'après-midi. Tous ont pris place sur les marches du Palais-Bourbon avant de respecter une minute de silence.

La représentation nationale unie dans la peine. Ce mardi, sur les marches de l'Assemblée Nationale, et sous la devise de la République française, les députés de l'Assemblée Nationale se sont réunis, tous courants confondus, sur les marches du Palais-Bourbon, pour rendre hommage à Samuel Paty, assassiné vendredi 16 octobre dernier, à proximité du collège de Conflans-saint-Honorine (Yvelines) où il enseignait l'histoire et la géographie.

Toute l'info sur

L'assassinat de Samuel Paty, professeur d'histoire

Attentat islamiste contre Samuel Paty : suivez les dernières informations

Lire aussi

Avant la traditionnelle séance des questions au Gouvernement, Richard Ferrand, le président de l'Assemblée Nationale, a demandé aux députés d'observer une minute de silence :  "Je vous invite à un moment de recueillement en mémoire de Samuel Paty, sauvagement assassiné". Un moment aussi fort que symbolique, dans sa représentation et qui s'est conclu par "La Marseillaise", jouée par la Garde Républicaine. 

L'Assemblée nationale n'oubliera jamais votre nom, Monsieur le professeur, Monsieur Paty- Richard Ferrand, président de l'Assemblée Nationale

Avant d'ouvrir la séance, Richard Ferrand a rendu, une fois encore hommage à Samuel Paty. Il a évoqué "un professeur assassiné parce qu'il développait l'esprit critique de citoyen (...) Nous sommes unis, debout et résolus pour combattre les inspirateurs de son assassinat car en Mr Paty, c’est la France républicaine et humaniste qui a été agressée". "Nous sommes ici, parce que des Samuel Paty nous ont instruits, éveillés et ouverts les horizons infinis de la connaissance. Chaque enfant, se construit auprès de ces enseignants qui mettent toute leur énergie pour transmettre leur savoir", a-t-il également déclaré. 

"Dans le respect de l'état de droit, ces terroristes (...) n'éteindront jamais la voix de la liberté, les lumières de la connaissance (...) L'Assemblée nationale, n'oubliera jamais votre nom, Monsieur le professeur, Monsieur Paty", a poursuivi, Richard Ferrand. Et de conclure : "le modèle de la laïcité à la française, condition de toutes libertés constitue un trésor national". A l'issue de cette allocution, il a enjoint les députés à observer, à nouveau, une minute de silence. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Loi "sécurité globale" : 133.000 manifestants en France selon l'intérieur, 500.000 selon les organisateurs

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon la revue Prescrire

Combien de convives autour de la table pour Noël et le jour de l'An ?

Covid-19 : premier décès d'un volontaire aux tests pour un vaccin

Nombre de convives, aération... quels conseils pour passer des bonnes fêtes de fin d'année ?

Lire et commenter